Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 20:31

Comment, ne pas corroborer ce modeste travail par cette affirmation, d'une portée incalculable, de Saint Thomas d'Aquin nommé : «Docteur angélique» : «Dans ce monde visible, rien ne peut être mis en mouvement, ni en ordre, si ce n'est grâce à une créature invisible. De la sorte, tout le monde visible des corps est fait pour être mû et soutenu par le monde invisible des Esprits». (Somme théologique, P. 1, q. 110, art. 1. Opinion déjà affirmée par Saint Augustin, il y a plus de quinze siècles : «Tous les corps sont sous l'action des Anges».)

Rien ne s'oppose à ce que l'ordre intelligent qui règne dans la Nature, dans la Création entière, soit confié aux soins des Esprits célestes, ministres de Dieu dans le cosmos, «machinistes cachés de l'univers», selon la savoureuse expression du grand cardinal Newman, qui écrivait encore : «La nature n'est pas sans âme. Son œuvre quotidienne respire l'intelligence. Elle obéit à des ordres reçus». (Ni la logique, ni la raison, ni les faits eux-mêmes, sur le plan humain. La Révélation, quant à elle, semble confirmer ce point de vue. «Bénissez le Seigneur, toutes ses armées (célestes), qui le suivez, qui faites ses volontés» (Ps. 103, 21).

Nous trouvons un exemple de cette intervention angélique dans le cosmos, dès le début de l'Écriture : «Dieu chassa l'homme (Adam) et posta à l'orient du jardin d'Eden les Chérubins... pour garder le chemin de l'arbre de vie» (Gen. 3, 24) : Ici, ils gardent ; ailleurs, ils mettent en mouvement ; ailleurs encore, ils mettent en ordre...)

Ce que confirme le Saint-Père Paul VI, dans sa «Profession de foi», prononcé lors de la clôture de l'année de la foi, le 30 juin 1968, en parlant des âmes des Bienheureux dans «l'Église du Ciel» : «Elles sont aussi, à des degrés divers, associées avec les saints Anges, au gouvernement divin exercé par le Christ pour nous».

Les Anges, sont aussi appelé les «coopérateurs de Dieu». Dans la hiérarchie céleste au Ve siècle, on parlait d’eux comme étant les causes secondes que Dieu s'est associées:

Ainsi les Anges, par leur intercession, et leurs interventions directes, participent au gouvernement divin de la création. Ils sont le canal par lequel la source : Dieu, communique avec le cosmos.

C'est dire que, même dans la gestion de la nature physique, les Anges de Dieu sont les frères et les coopérateurs de l'homme, ce roi de la création.

Ajoutons cependant : En tant que créature intelligente et libre, l'homme est frère des Anges. Mais en tant que créature corporelle, il a besoin - dans le gouvernement du monde et dans la conduite de soi-même — des conseils, de l'aide et de la protection des Anges. Il nous semble voir en cela la justification la plus pratique de la fonction providentielle de l'Ange gardien, créature spirituelle céleste placée par Dieu auprès de chaque créature humaine.

Poursuivons encore par une réflexion qui nous tient à cœur, et qui est si bien à sa place dans cette étude sur les Anges.

Les Anges, frères et coopérateurs de l'homme, ce roi de la création, se comportent - quand il s'agit de cette Merveille de la création, de cette Reine de l'univers, de cette «Reine des Anges» qu'est Marie - à la fois en messagers du Très-Haut, et en humbles serviteurs et sujets de leur Reine.

Quand on pense à la révérence, à la salutation de l'Archange Gabriel, quand il se tient devant «la Servante du Seigneur» (Luc 1, 38), lui «l'un des sept Esprits qui se tiennent devant le Trône de Dieu» (Apoc. 1, 4), on ne sait ce qu'il faut le plus admirer : ou l'humilité de l'Archange, ou la grandeur de l'humble servante du Seigneur. (Vision d'Ancilla : «L'Archange qui porta l'annonce à Marie se mit à genoux devant elle...» (p. 30). Et encore, ce témoignage du Père Lamy : «Quand vous voyez le respect des Anges pour Dieu, pour la Très Sainte Vierge, vous rentrez en vous-même. De quelle façon respectueuse, le Saint Archange Gabriel parle-t-il à la très Sainte Vierge ! - «Reine», et il s'incline» )

Et combien est admirable et angélique la révérence de «la Servante du Seigneur» quand, à son tour, Marie se fait la Messagère du Ciel auprès de la petite Bernadette de Lourdes ! Elle, la Pleine de Grâce qui vouvoie la fillette, et lui dit : «Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quin­ze jours» (18 février 1858.). Quelle angélique et royale humilité !

Nous ne saurions mieux clore ces humbles mais ardentes pages sur les Saints Anges que par une enthousiaste «salutation angélique», de notre pauvre part, à l'adresse de la Reine des Anges, de Notre Dame de la Très Sainte Trinité, de la Fille bien-aimée du Père, de la Mère Immaculée du Fils, de l'Épouse virginale du Saint-Esprit. («On n'a pas encore assez loué, exalté, honoré, aimé et suivi Marie» Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, n. 10).

0 Cœur Immaculé de Marie, Merveille de la Création nouvelle, vous la Vierge et la Femme à la pureté angélique ; vous qui, par une infinie prédilection du Très-Haut, et en vertu des mérites infinis de votre Fils Béni, avez été préservée de tout péché, de tout orgueil, de toute révolte de l'esprit et de la chair ; vous sur qui le Diable n'a aucune prise ;

O Cœur Immaculé, si douloureusement transpercé par nos péchés, souvenez-vous que c'est pour nous, pauvres pécheurs, que vous êtes la Toute Belle, la Toute-bonne, la Toute-puissance suppliante. Vous qui êtes «ferme comme une armée rangée en bataille», soutenez-nous dans nos combats spirituels.

Vous, la Reine des Anges et notre très douce Mère, assistez-nous de votre angélique Milice céleste :

contre les embûches du Démon et les Puissances infernales de plus en plus déchaînées ;

contre la malice de notre nature viciée ;

contre les séductions d'un monde impie et corrompu.

0 Sainte Mère du Rédempteur - «Aima Redemptoris Mater» — accourez, avec Saint Michel et tous vos Anges, au secours de ce peuple qui tombe et qui cherche à se relever.

0 Sainte Épouse de l'Esprit-Saint, de l'Esprit de Jésus : obtenez-nous «un esprit nouveau» qui nous fasse marcher devant Dieu et selon ses lois, et qui nous fasse atteindre la céleste Terre promise ;

obtenez-nous «un cœur nouveau», «un cœur de chair» : un cœur de cha­rité, au lieu d'«un cœur de pierre» (Ézéchiel 36, 26-27).

0 Reine du Ciel, puissent vos Saints Anges - qui sont aussi les nôtres — Vous aider puissamment à nous faire parvenir, à travers les tribulations de ce monde et par elles, au bonheur de l'Éternité et de la Résurrection glorieuse, pour la plus grande joie du Ciel, de ses Anges et de leur Reine.

Amen.

Extrait de : LES ANGES dans le combat de la Vie. Jean Marty

Elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Vraie doctrine
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens