Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 03:06

 

Père Céleste, je me place sur la patène avec tout mon être,  je vous offre toute ma personne, mon âme, mon corps, tous les biens que vous avez mis à ma disposition, mon intelligence, ma volonté, mes joies, mes peines d’aujourd’hui, mon travail avec ses fatigues, mes croix avec leur amertume.

 

Je veux aussi placer sur cette patène, toutes les personnes que j’aime, toutes celles qui me font du bien et qui m’en ont fait, toutes celles qui me sont chères, toutes celles qui se sont recommandées à mes prières.

 

Par le Cœur Immaculé de Marie, j’unis tout cela à l’offrande de Jésus en holocauste d’amour pour le salut et la sanctification des âmes religieuses et sacerdotales, et pour ma propre sanctification.

 

Mon Dieu, permettez que je jette dans le Calice, avec la goutte d’eau qui me représente, tous les instants de ma vie humaine depuis le jour de mon baptême jusqu'à ce que je prenne mon envol vers vous, afin que tout soit sanctifié et divinisé par le sang du Christ, et parvienne par Lui à l’adorable Trinité.

 

Permettez que je jette aussi dans le Calice, en vous offrant la vie et les souffrances, de toutes celles qui sont en état de grâce, mais qui ne les offrent pas, afin que toutes ces vies et toutes ces souffrances puissent être unies à celles du Christ, qui a souffert plus qu’aucun homme n’a jamais souffert et qui est mort afin que tous aient la possibilité d’obtenir la vie éternelle et de réaliser ainsi leur prédestination avec le secours de votre sainte grâce.

 

Pour vous adorer et vous remercier, je m’unis à toutes les Véritables Saintes Messes, qui se célèbrent encore aujourd’hui en latin, selon le rite de Saint Pie V, à travers le monde, aux intentions du Sacré Cœur de Jésus. Je vous supplie de me réserver de ces Saintes Messes, une goutte de votre Précieux Sang, et d’en appliquer les effets en réparation de mes péchés, et aussi en expiation des péchés de chacune des personnes qui me sont chères.

 

Mon Bon Jésus venez réchauffer mon cœur du feu, de votre amour divin. Je vous aime, je vous adore et je vous remercie en mon âme.

 

Divin Cœur de Jésus, donnez au monde de nombreux et saints prêtres pour continuer l’œuvre de votre Rédemption.          

Ainsi soit-il.

 

 

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 02:50

   

 

   

Mon Dieu, pour vous adorer et vous remercier, jusqu'à  mon  dernier  soupir et  toutes  les  fois que mon  cœur  battra, je m’engage à vous offrir, aussi souvent qu’il y a de secondes dans la journée, de grains de sables sur la terre, de gouttes d’eau dans les océans, d'atomes dans  l'air,  d'étoiles au  firmament, de saints dans le paradis, de vous offrir dis-je, la vie exemplaire de Notre Seigneur J.-C., ses jeûnes, ses pénitences, sa  douloureuse  passion, son agonie au jardin des oliviers, son sang adorable, ses saintes plaies, ses humiliations, tous ses mérites et sa très sainte mort.

 

Je veux également vous offrir, toutes  les  Saintes Messes qui ont été et qui seront  à  jamais célébrées en latin selon le rite de St Pie V, tous les  mérites de  la très sainte Vierge, tous les travaux  des saints  apôtres, le sang des martyrs, la  pureté des vierges, les  austérités  des  pénitents et toutes les prières de la  Sainte Église.

 

En un mot, je  veux vous offrir tout ce qu'il y a eu et  tout  ce qu'il y aura  à  jamais  d'œuvres  méritoires, aux quelles je veux y associer toutes mes actions et toutes mes prières, afin de vous demander autant  de fois  pardon  pour  mes  péchés,  pour  ceux de mes parents et  ceux de chacune des personnes qui me sont chères.

 

Mon Dieu pardon et miséricorde pour tous les péchés de mes ennemis et pour ceux des  infidèles, des hérétiques, des juifs et des mauvais chrétiens.

 

Je  vous demande l'exaltation de la  Sainte Église,  l'accomplissement de votre adorable  volonté sur la terre et au ciel, la grâce d'une bonne mort, toutes les vertus,  en particulier la mémoire,  l'intelligence  et l'enthousiasme.

 

Je veux, avec le secours de votre très sainte grâce, gagner toutes les indulgences attachées aux bonnes œuvres, et aux prières que je ferai, au cours des prochaines 24 heures, pour la délivrance des âmes du purgatoire.

 

Que les âmes, les plus abandonnées du purgatoire, reposent en paix par la miséricorde de Dieu.     Amen.   (3 fois)

 

Je désire vous remercier, mon Dieu, en mon nom, au nom de mes parents et au nom de tous les hommes qui sont sur la terre, qui ont été et qui seront à jamais, des grâces reçues et à recevoir, des grâces connues et inconnues, des bienfaits naturels et surnaturels dont vous nous avez comblés et dont vous continuerez de nous combler jusqu'à la fin des temps.

 

J'ai l'intention de faire du reste de ma vie, un long acte d'amour et d’adoration. Mon Dieu, puissé-je par-là réparer, tout le temps  que  j'aie  perdu  et enfin vous rendre autant de gloire que j'ai pu vous en ravir !    Amen.

 

Père éternel, c’est  par le Cœur de Jésus que je m’approche de vous. Il est ma voie, Il est la vérité et Il est toute ma vie.

 

Mon Jésus, mon Sauveur, je vous aime, je vous adore et je vous remercie. Ayez pitié des âmes qui me sont chères.

 

Je veux enfin essayer de satisfaire aux devoirs, que vous doivent chacune des personnes qui me sont chères, à Vous leur Créateur et Souverain Maître en offrant pour eux vos Saintes Plaies à votre Père Céleste.    Amen

 

O Dieu, mon Créateur, je vous aime, je vous adore et je vous remercie.

O Dieu, mon Rédempteur, je vous aime, je vous adore et je vous remercie.

O Dieu, mon Sanctificateur, je vous aime, je vous adore et je vous remercie.

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 04:50

Exorcisme contre Satan et les Anges apostats  (Léon XIII)  1890.

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.  Ainsi soit-il.

 

Que Dieu se lève, et que ses ennemis soient dispersés; et que fuient  devant sa face ceux qui le haïssent.

 

Comme se dissipe la fumée, dissipe-les, comme la cire fond au feu, que les pécheurs  disparaissent  devant  Dieu.   (Psaume 67, 1-2)

 

Seigneur, jugez ceux qui me veulent du mal et  triomphez  de ceux  qui  m'assaillent. (Psaume 35)

 

Qu'ils soient confondus et rougissent de honte ceux qui en veulent à  ma  vie.

Qu'ils   reculent  et  soient   confondus ceux qui méditent ma perte.

 

Qu'ils soient  comme la  poussière  dans le  vent, et que  l'Ange du  Seigneur les chasse devant lui. Que leurs voies soient ténébreuses et glissantes; et que l'Ange du Seigneur les poursuivre.

 

Car sans cause, ils ont  caché  leurs filets pour ma ruine. C'est sans  fondement qu'ils ont porté blâme contre moi.

 

Je vous louerai, Seigneur, parce que vous m’avez délivré, vous n’avez pas réjoui mes ennemis à mes dépends. Seigneur, j’ai crié vers vous et vous m’avez guéri.  Ps. 29 2-3

 

Et mon âme exultera dans le Seigneur, elle goûtera l'allégresse dans son salut.

 

Glôria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto. Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saécula saeculorum. 

 

Amen

 

SUPPLIQUE À SAINT MICHEL ARCHANGE.

 

Très glorieux prince de la milice  céleste, St Michel Archange, défendez-nous dans le combat, guidez-nous dans la lutte  que  nous  devons mener, contre les principes et les puissances diaboliques  qui  conspirent  dans  ce  monde  de ténèbres et contre  tous  les  esprits pervers qui errent dans l'atmosphère. 

 

Venez en aide aux hommes que  Dieu avait  créés  vierges  de  toute  errance, forgés à l'image de sa propre nature, et rachetés à si grand prix de  la  tyrannie exercée  par   le  démon.  Maintenant encore, vous-même St- Michel et toute l'armée des  Anges bienheureux, combattez  le  combat  du  Seigneur,  tout comme antan vous  avez  lutté contre Lucifer,  le prince  des  orgueilleux,  et contre ses anges apostats. Et voici, ils ne purent vaincre et leur place ne se trouva plus dans le ciel. Alors Lucifer fut précipité avec  ses  anges révoltés en enfers et sur la terre.

 

Or, voici que cet  antique  ennemi, homicide dès le  commencement, s'est redressé avec véhémence, déguisé en ange de lumière, ayant pour  escorte la  horde des esprits pervers, c'est en tout sens qu'il parcourt la terre, et partout s'y insère, en vue d'y abolir le nom de Dieu et de son  Christ,  en vue  de  dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation  sans fin, les  âmes  que  devait couronner  la  gloire  éternelle.  Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le cœur, un flot d'abjections; le virus de sa malice, l'esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème, le souffle  mortel du vice,  de la  luxure et  de l'iniquité universalisée.

 

L'Église, épouse de  l'Agneau  Immaculé,  la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison par des ennemis très rusés  qui ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle a de plus sacré.

 

   fut  institué  le  siège du  bienheureux Pierre et la chaire de la  Vérité,  là ils ont  posé  le  trône de  leur abomination dans  l'impiété, en  sorte que le pasteur  étant  évincé, le  troupeau  puisse être  dispersé. O  Saint-Michel,  chef  invincible,  rendez-vous donc présent aux membres de l'Église Militante qui sont aux prises avec l'esprit d'iniquité,  donnez-leur  la  victoire et faites-les triompher !

 

La Sainte Église vous vénère  comme son  Gardien et  son  Protecteur ; elle vous rend gloire comme étant son Défenseur  contre toutes les  puissances nuisibles, sur terre et dans les enfers; c’est à vous que le  Seigneur  a  confié la mission de conduire les âmes des  rachetés dans le  lieu de la suprême félicité.

 

Priez le  Dieu de la  Paix qu'il  écrase Satan  sous nos  pieds,  afin  qu'il  ne puisse  plus,  ni  retenir  les  hommes captifs, ni nuire à l'Église. Offrez nos prières en présence du Très Haut, afin que surviennent en nous au  plus  vite les miséricordes du  Seigneur, et  que vous  saisissiez  le  dragon,  l'antique serpent qui est  le diable ou Satan, et que  lié  dans  l'abîme, il  ne  séduise plus les nations.

 

Ainsi  nous  fiant a votre  protection  et à votre patronage, de par l'autorité sacrée de notre  mère  la  Sainte  Église, c'est  en  toute  confiance  que   nous entreprenons de refouler, les infestations de l'astuce diabolique, au nom  de Jésus-Christ, notre Dieu et  Seigneur.

 

--Voici la Croix  du  Seigneur, fuyez, puissances ennemies. Il a vaincu le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.

 

--Que  votre  miséricorde, Seigneur, soit sur nous  dans la même mesure que nous espérons en Vous.

--Seigneur  exaucez ma prière,  et que mon cri monte jusqu'à Vous.

 

ORAISON.

 

Dieu et Père de Notre Seigneur  Jésus - Christ, nous invoquons votre  Saint  Nom, et suppliants, nous réclamons très instamment  votre  clémence,  par l'intercession de la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, de St Michel Archange, de  Saint  Joseph, époux de la même vierge Marie, des saints Apôtres Pierre et Paul et  de  tous  les  Saints,  daignez  nous octroyer votre secours  contre Satan et  contre tous les autres  esprits  impurs, qui  parcourent le monde en vue de nuire au genre humain et de perdre les âmes.

Ainsi soit-il.

 

EXORCISME

 

Nous t'exorcisons, qui que tu sois, esprit  immonde, puissance  satanique, horde  de  l'infernal  ennemi,  légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique.

 

Au nom et par la VERTU de Notre-Seigneur   Jésus Christ, soit extirpé et chassé par l'Église de Dieu, des âmes créées à l'image de Dieu et rachetées  par  le  précieux  Sang  + du Divin  Agneau.

 

Désormais, n'aies plus l'audace, perfide serpent, de tromper le  genre  humain, de  persécuter l'Église de Dieu, de secouer et de cribler comme le  froment  les  élus  de  + Dieu.

 

Il te le commande, le Dieu + Très Haut à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité.

 

Il te le commande,  +  Dieu le Père !

   

Il te le commande,  +  Dieu  le  Fils !

 

Il te le commande, + Dieu le St - Esprit !

    

Il te le commande, le Christ en majesté, Verbe éternel de Dieu  +  fait chair !

  

Il te le commande,  +  Lui qui, pour le  salut de notre race, perdue par ta  jalousie,  s'est humilié lui-même et s'est fait obéissant jusqu'à  la  mort !

 

Il te le commande,  + Lui  qui  a  édifié son Église, sur le Roc, et  promis  que  les portes de l'enfer ne  prévaudront  pas contre elle,  puisqu'il  demeurera  avec  Elle  jusqu'à  la consommation des siècles.

Il te le commande, le signe sacré de la SAINTE + CROIX !

 

Il te le commande, + Lui, la vertu inhérente à tous les mystères de la foi chrétienne.

 

Elle te le commande,  la très  auguste Vierge Marie, +  Mère de Dieu, qui, dès  le  premier instant de  son  Immaculée  Conception, a par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse.

 

Elle te le commande la  Foi des saints Apôtres  Pierre  et  Paul + et de tous les autres Saints Apôtres !

 

Ils te le commandent, le sang des martyrs et la  pieuse  intercession  de  tous  les Saints   +  et  les  Saintes !   

 

Par ce Dieu   +   Vivant,

Par ce Dieu   +   Vrai,

Par ce Dieu   +   Saint,

 

Par ce Dieu qui a tant aimé le  monde au point de lui donner son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle.

 

 Ainsi donc, dragon maudit  et toute  légion   démoniaque,  nous  t'adjurons :

 

De cesser de tromper les créatures humaines,  de cesser de verser en eux le  poison de la damnation éternelle, et de cesser de nuire à l'Église et d'entraver sa liberté.

 

Arrière ! Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi  du  salut des hommes.  Cède ta place au  Christ en qui tu n'as rien trouvé de  tes  œuvres.  Cède la place à  l'Église, Une, Sainte,  Catholique   et   Apostolique,  que   le Christ a acquis au prix de son Sang.  Incline-toi sous la main  puissante  de Dieu, tremble et fuis à l'invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom de Jésus qui fait trembler les enfers, à qui sont soumises les Vertus des Cieux, les Puissances, les Dominations et que les Chérubins, les Séraphins et les Trônes  louent  dans  un  concert sans fin, disant:  Saint,  Saint,  Saint  est  le  Seigneur,  Dieu des armées.

Seigneur,        Exaucez  ma  prière.

 

Et que mon cri monte jusqu'à vous.

 

Oraison

 

Dieu du Ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges,

O Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, puisqu'il n'y a pas  d'autre Dieu que Vous, et  qu'il ne peut y en avoir si  ce n'est   Vous,  le  Créateur   de   toutes choses   visibles  et  invisibles,  Vous dont  le   règne n'aura  point  de   fin. Nous  supplions  humblement  votre Glorieuse  Majesté d'user de sa Puissance  pour  nous  délivrer, de  toute tyrannie  des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés,  et de  nous  conserver indemnes de tout mal.

 

Par Jésus Christ Notre Seigneur.       Ainsi soit-il.

 

--- Des embûches du Démon.

 

--- Délivrez-nous Seigneur.

 

--- Que votre Sainte Église vous serve en toute  liberté, dans l'ordre et dans la Paix!

 

--- Nous Vous en prions, Seigneur, écoutez-nous !

 

--- Que les ennemis de votre Sainte Église  soient  humiliés et  converties !

 

--- Nous Vous en supplions, Seigneur exaucez-nous !

 

Antienne:

 

Seigneur, ne  Vous  souvenez pas de nos  fautes, ni de  celles des personnes qui me sont chères et ne tirez  point  vengeance  de nos péchés; gardez-nous de consentir à la tentation,  délivrez-nous du  mal. 

 

 Ainsi soit-il.

 

(Aspergez d'eau bénite les personnes présentes et  les quatre coins de la salle. Remercier aussitôt des grâces obtenues en récitant le Magnificat.)

 

MAGNIFICAT  

 

Mon    âme   glorifie    le     Seigneur, et  mon  esprit s'est  réjoui  en  Dieu  mon  Sauveur,

 

Parce qu'il a regardé  la  bassesse de  sa   servante: Voici que désormais toutes les  générations  m'appelleront bienheureuse.

Parce que le Tout - Puissant a fait en moi  de  grandes  choses,  son   NOM  est Saint.

 

Sa miséricorde s'étend de générations en génération envers ceux qui le craignent.

Il a déployé la force de son bras. Il a dispersé les superbes avec leurs orgueilleuses pensées.

 

Il a renversé de leur trône les puissants,  et  il  a  exalté  les humbles.

Il a comblé de biens  les  indigents, et il a  réduit  les  riches  au  néant.

 

Il a rassemblé les  prédestinés sous sa protection, se souvenant de sa  miséricorde.

Telle qu’Il  l'avait   promise   à   nos  pères, à  Abraham  et à sa postérité pour toujours.

 

Glôria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto.  Sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saécula saeculorum. 

 

Amen

 

Soit loué, soit béni, soit aimé, soit adoré, soit glorifié, soit remercié le très saint, le très sacré, le très adorable, le très inexprimable Nom de Dieu, au ciel et  sur la terre, par toutes les créatures sorties des mains de Dieu, et par le Sacré-Cœur de N. S. J.-C., au très Saint Sacrement de l’Autel. 

Ainsi soit-il.

 

Imprimatur de cette dernière prière : Louis Joseph, Arc. de Tours,   le 13 juillet 1933.  (100 jours indulg.)

Page 32, l’heure des héros.  G.G.

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 03:32

 

O Marie, venez à mon aide; hâtez-vous de me secourir. Très compatissante Mère, refuge des pécheurs,  vous qui êtes la Mère de mon doux Jésus,  j’espère réussir à toucher votre cœur et à exciter sa compassion en vous montrant l’image de votre divin Fils crucifié, couvert de Sang et de plaies, et surtout en vous rappelant ses inénarrables douleurs :

 

--Son corps sacré déchiré par les coups de fouets et d’autres supplices inouïs;

--Sa tête divine blessée par la couronne d’épine;

--Ses genoux écorchés par ses chutes;

--Son épaule blessée par la sainte croix; 

--Ses mains et ses pieds transpercés par les clous de la malice des hommes;

--Sa soif méprisée par un mélange de fiel et de vinaigre;

--Son côté transpercé par la lance de Longin afin que s’accomplisse les saintes écritures : Ils regarderont Celui qu’ils ont transpercé; aucun de ses os ne sera brisé.

 

Pour obtenir de votre cœur les grâces spéciales que je sollicite, je sais qu’il n’est pas de moyen plus efficace que celui de vous conjurer par le souvenir des soufflets, des crachats, des blasphèmes, des outrages, des mépris et de tous les indignes traitements qu’endura pour nous  votre Fils bien-aimé.

 

Je sais, ma Bonne Mère que nous pouvons tout obtenir de vous en le demandant en vertu de la Passion d’Amour de N.-S Jésus-Christ, c’est pourquoi, je vous demande en vertu de chacune de ses 5480 plaies, de soutenir Mgr Tissier de Malerais et Mgr de Galarretta, dans leur combat pour la défense de votre Sainte Église en attendant le retour du Pape Paul VI.

 

Ma très bonne Mère, par tous ces tourments, par tout ce Sang répandu, par vos larmes, par les sept glaives qui déchirèrent votre cœur, je vous remercie pour votre compassion, venez en notre aide, surtout à l’heure de notre mort.

 

Sainte Mère de Dieu notre Mère, co-rédemptrice du genre humain, par le silence et l’abandon que vous avez réellement ressenti, en votre cœur et en votre âme, après la mort de Jésus jusqu’à sa résurrection, soyez mon soutien et celui de chacune des personnes qui me sont chères.

 

Ainsi soit-il.

 

(Inspiré d’une prière du Vén. P. Barthélemy de Saluces. )

Transcrit par G. G,  Le 14 juil. 2003,  modifié le 26 fév. 2012.

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

 

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 00:55

Nous venions de faire une découverte fantastique : le cerveau d'une mourante en relation intime avec Dieu émettait une radiation cinquante-cinq fois plus forte qu'un poste émetteur….

 

Voici ce témoignage d'un médecin qui, bien sûr, n'engage que sa propre expé­rience, mais qui mérite d'être connu et médité :

 

"Un jour, je me trouvais dans le grand laboratoire d'une clinique pour mesurer la longueur d'ondes et la force d'un cerveau humain. Assisté de quatre collègues, athées comme moi, je voulais déceler ce qui se passe dans le cerveau humain au moment du décès. Pour cela, nous avions choisi une femme atteinte d'un cancer au cerveau, Psychiquement et moralement, elle était tout à fait normale ; physique­ment, c'était au pire. Nous savions que sa mort était imminente. Nous avions placé un appareil ultra­sensible, qui devait capter le dérou­lement de son cerveau, et nous avions posé sur son lit un minuscule microphone afin d'entendre un éventuel dernier message.

Ensuite, nous nous rendîmes dans un local attenant et, tendus, regardions l'aiguille pouvant osciller de 0 à 500 degrés à gauche ou à droite selon le sujet. Le dernier ins­tant de la mourante semblait arrivé. On l'entendait prier :

"Je sais, Seigneur, que tu es la seule source de vie".

Puis elle rendit grâce à Dieu, disant que son amour pour Lui n'avait pas faibli malgré ses souf­frances. Puis elle demanda pardon pour les fautes qu'elle avait pu commettre et dans un grand élan de foi son âme s'avança au devant de son Créateur.

Sans nous gêner de nos larmes, nous nous regardions un peu per­dus.

Tout à coup, un déclic de billes nous vînt de l'appareil. De zéro, l'aiguille était passée à 500 degrés positifs et insistait pour aller encore plus loin.

Nous venions de faire une découverte fantastique : le cerveau d'une mourante en relation intime avec Dieu émettait une radiation cinquante-cinq fois plus forte qu'un poste émetteur. Comment ne pas penser au docteur Alexis Carrel qui déclarait que la prière est "la plus puissante productrice d'énergie".

Si l'on savait combien ON PERD DU TEMPS lorsque l'on ne prie pas à chaque fois qu'on le peut.

(On peut demander à notre ange gardien de nous y faire penser).           

 

 

De "Notre Dame des temps nouveaux", de décembre 1990.

"L'Homme Nouveau", bimen­suel du 6 janvier 1991,       

 1 place Saint-Sulpice, 75006 PARIS,

 

 

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 04:22

 Prière pour les prêtres, afin que chacun d’eux ait un cœur réceptif, lors de l’appel que lancera bientôt le Pape Paul VI, à son retour d’exil, pour sauver son Église  qui est au bord du gouffre.

 

 Mon Dieu, par les mérites infinis du Sacré-Cœur de Jésus et par lintercession du Cœur Immaculée de Marie, nous vous demandons les grâces d’état, pour tous vos prêtres qui en ont le plus besoin, afin qu’ils puissent  demeurer fidèle à votre Sainte Église, dans ces jours de la fin des temps.  Nous vous demandons  des lumières spéciales pour que tous vos prêtres égarés, retrouvent le chemin qui les ramènera à Votre Sainte Église Catholique et Apostolique.   Ainsi soit-il.

 

Notre Dame de la Sainte Messe, intercédez en faveur de vos prêtres.  Ainsi soit-il.

 

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 02:42

MESSAGE DE NOTRE-SEIGNEUR JESUS-CHRIST 

Révélé en 1959 au PADRE PIO religieux capucin italien (1887-1968)

"L'heure des Châtiments est proche, mais je manifesterai Ma Miséricorde.

"Votre époque sera témoin d'un châtiment terrible. Mes anges prendront un soin spirituel d'anéantir tous ceux qui se mo­quent de Moi et ne croiront pas à mes prophéties.

"Des ouragans de feu seront lancés des nuages et s'étendront sur la terre entière. Des orages, des tempêtes, du tonnerre et des pluies ininterrompues, des tremblements de terre couvriront la terre. Pendant trois jours, une pluie ininterrompue de feu suivra alors pour prouver que DIEU est le maître de la création.

"Ceux qui espèrent et qui croient en Mes paroles n'auront rien à redouter ni ceux qui répandent Mon message car Je ne les abandonnerai pas. Aucun mal n'arrivera à ceux qui sont en état de grâce et chercheront la protection de Ma Mère.

"Pour vous préparer à cette épreuve. Je vous donnerai des signes et des instructions: La nuit sera très froide, le vent surgira, le tonnerre se fera entendre. Fermez toutes les portes et les fenêtres. Ne parlez à personne de l'extérieur. Agenouillez-vous de­vant votre Crucifix. Regrettez vos péchés. Priez Ma Mère pour obtenir Sa protection. Ne regardez pas dehors pendant le trem­blement de terre, parce que le courroux de Mon Père est saint. La vue de Sa Colère, vous ne la supporteriez pas (Jésus ne veut pas que nous regardions avec curiosité la Colère de Dieu parce qu'elle doit être contemplée avec crainte et tremblement). Ceux qui négligeront cet avertissement seront abandonnés et instantanément tués de frayeur par la colère divine.

"Le vent emportera des gaz empoisonnés qui se répandront par toute la terre. Ceux qui souffriront innocemment seront martyrs et entreront dans Mon Royaume. Après ces châtiments, les anges descendront du Ciel et répandront l'esprit de paix sur la Terre. Un sentiment de gratitude incommensurable prendra possession de ceux qui survivront à cette terrible épreuve. Dites pieusement le Chapelet en commun si possible ou seul. Pendant ces trois jours de ténèbres, seuls, les cierges bénits pourront être allumés et brûleront sans se consumer."

DEVONS-NOUS PRENDRE CE MESSAGE AU SÉRIEUX? Il y a beaucoup de "faux prophètes" aujourd'hui et de sectes qui annoncent "la fin du monde"... Mais celui qui a reçu ce message n'est ni un faux prophète ni un membre de secte pseudo chrétienne. C'est un religieux capucin, PRÊTRE CATHOLIQUE, resté fidèle et obéissant à ses supérieurs et à l'Église catholi­que jusqu'à sa mort.

FRANÇOIS FORGIONE (Padre Pio) naquit à Pietrelcina, dans le Bénévent, en Italie, le 25 mai 1887. Après une enfance très pieuse, à 14 ans, le Seigneur l'appela "à une très haute mission". Il devint novice capucin en 1903, et ordonné prêtre en 1910. Aussitôt après son ordination, il reçut les marques de la Passion de Jésus-Christ dans les mains, les pieds et le côté (stigmates), ceci associé à de fortes souffrances. Il s'offrit alors en victime de réparation au Seigneur pour l'Église, le Pape, la sainteté du clergé, la conversion des pécheurs.

Il fonda de nombreux groupes de prières et la "Maison du Soulagement de la Souffrance" qui accueille encore aujourd'hui des milliers de malades.

Il eut des rapports suivis avec les Papes de son vivant, PIE XI, PIE XII et PAUL VI.

Jusqu'à sa mort, en 1968, il montra des dons exceptionnels au service de l'Église: il lisait dans les consciences, découvrait le passé, prévoyait l'avenir et a fait la preuve, attestée par tous ceux qui l'ont connu, d'une sainteté et d'une charité héroïques. Sa cause de béatification a été introduite à Rome dès sa mort.

C'est pourquoi ce message peut être accueilli avec confiance.

SI LES HOMMES NE SE CONVERTISSENT PAS MASSIVEMENT, ces châtiments se produiront certainement après d'autres qui en seront les signes précurseurs: révolutions, guerres civiles, invasion de la France, famines, épidémies... (Lire l'Apo­calypse de Saint-Jean, chap. 6).

C'est également ce que nous dit la Très Sainte Vierge Marie dans un message adressé au mois de novembre 1974, à une âme sainte de la région de Bruxelles:

"Préparez-vous, préparez-vous. Mes enfants, à sauver votre âme avant qu'il ne soit trop tard, le temps se fait court et les jours douloureux vous touchent de près.

"Si vous faites la sourde oreille aux pressants appels des voix du Ciel, la justice du Père Éternel, qui est imminente, viendra vous surprendre et peu d'entre vous échapperont au désastre qui sera sans précédent dans l'histoire de l'humanité, viendra vous surprendre et peu d'entre vous échapperont au désastre qui sera sans précédent dans l'histoire de l'humanité.

"Il y aura de grandes dévastations et hécatombe des corps: les âmes élues pour entrer dans le Royaume seront comptées.

"La recrudescence de la violence, de l'immoralité, de la licence des mœurs, de l'indifférence aux devoirs religieux est la fa­çon de vivre de ce monde où la plupart des hommes se laissent séduire par toutes les convoitises qui les conduisent à leur perte.

"Ne voyez-vous pas les dangers de tous ordres qui se répandent parmi les nations gouvernées par Satan?

"Les guerres fratricides qui dressent les peuples les uns contre les autres pour s'emparer de leurs biens, par des injustices so­ciales, la haine et les multiples souffrances imposées par la domination et la force criminelle des plus forts à l'égard des plus fai­bles?

"L'apostasie et les abominations incessantes dans les Maisons de Dieu, églises, couvents, monastères, ont fait perdre la foi. Vous avez été avertis de ne pas suivre les faux pasteurs, les mauvais bergers qui, par leurs hérésies, égarent leurs brebis qui de­viennent la proie des boucs.

"Pourquoi n'êtes-vous pas restés fidèles à la vérité, à la vraie doctrine? Lisez les Saintes Écritures, les paroles de Jésus et de Ses Apôtres, faites-en votre profit sinon vous vous égarerez sur le chemin de la perdition avec ceux qui vous trompent.

"L'étau se referme sur le plus grand nombre d'entre vous qui ne s'attachent qu'à l'aisance matérielle en négligeant d'assu­rer leur salut.

"Vous êtes devenus insensibles à tout ce qui ne satisfait pas vos jouissances égoïstes, ne recherchant que le plaisir et l'accu­mulation des richesses.

"Vous vous détournez de vos obligations spirituelles, de la prière, sans vous préoccuper que d'un jour à l'autre, vous devrez tout quitter et disparaître du monde terrestre en abandonnant tous vos trésors.


"Il vous faudra alors paraître devant le Juge Suprême, car personne ne peut y échapper, et ce sera des pleurs et des grince­ments de dents, des lamentations sans fin dans les affres de l'abîme.

"Dans votre course vers le paganisme, vous vous serez précipités dans les filets des agents de l'enfer à qui vous avez donné votre préférence par votre orgueil, votre manque de foi, rejetant l'amour de Mon Divin Fils, Jésus, qui a été crucifié pour vous sauver. Je vous le répète."

D'ici peu d'années, la Miséricorde de Dieu donnera un dernier AVERTISSEMENT aux hommes pour toucher leur cœur et en sauver le plus possible; cet avertissement sera marqué par plusieurs heures ou jours de ténèbres ou par le passage, très près de la terre, d'un astre inconnu (aucun savant n'aura prévu ni ne pourra expliquer ce phénomène...); en même temps, les hom­mes prendront une vive conscience de leur péché. Heureux ceux qui demanderont humblement pardon à ce Dieu qui les pour­suit inlassablement de Son Amour... Malheur à ceux qui, aveuglés par leur orgueil, résisteront encore.

Alors, que faut-il faire?

Reprendre conscience que vous avez une ÂME IMMORTELLE à sauver. À votre mort corporelle, il n'y a que trois destina­tions possibles pour votre AME: LE CIEL avec DIEU, le PURGATOIRE (temporel), si nous mourons dans l'amour de Dieu «ans péché grave. Mais ce sera l'ENFER ETERNEL si nous mourons en état de péché (haine ou mépris de Dieu, révolte ou dé­sobéissance grave à ses commandements).

Nous sommes créés pour Dieu, pour vivre un bonheur éternel avec Lui; si quelqu'un se détourne de Dieu, sa fin dernière, pour Lui préférer quoi que ce soit... Si un homme, qui n'est qu'une créature, ose se mettre au-dessus de son Créateur, du Tout-Puissant, de l'Éternel... qu'il le sache. Dieu Lui-même, en la personne de Jésus-Christ, Son Fils, nous en a prévenus... il enten­dra, au jour de sa mort, cette parole terrible et définitive: "Retirez-vous de Moi, maudits, allez au feu éternel" (Matthieu 25-41).

Ne disons pas que DIEU est trop bon pour nous damner, car s'il a fait tout ce qu'il fallait pour nous sauver, II ne peut le faire sans que nous Lui disions "oui" en Lui obéissant. Nous sommes donc prévenus. "Que sert à l'homme de gagner l'univers (la richesse, les plaisirs, les honneurs), s'il vient à perdre son âme?" (Pour l'éternité). Ce n'est pas Dieu qui damne, c'est le pé­cheur qui SE DAMNE en refusant Dieu. Dieu qui est AMOUR ne peut rien contre ce refus.

ET SI VOUS MOUREZ DEMAIN DANS UN ACCIDENT OU PAR UNE CRISE CARDIAQUE?

(Il y a 200,000 hommes qui meurent tous les jours dans le monde et d'innombrables sans avoir eu le temps de se repentir. Les trois voyants de FATIMA ont eu une vision terrible de l'ENFER (1917).

Il vous faut, au plus vite...

— Reconnaître la Bonté de Dieu pour vous sans Sa CRÉATION, dans le SALUT éternel qu'il vous propose par Son Fils Jésus-Christ, le SAUVEUR, qui a vécu SA PASSION et SA MORT sur la CROIX pour vous sauver: "Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse".

— Reconnaître que vous L'avez souvent et gravement offensé en désobéissant à Sa loi d'amour, à Ses commandements, à ceux de Son Église.

— Confesser vos péchés et recevoir humblement le pardon de Dieu auprès d'un prêtre catholique sûr.

— Changer votre vie de péché, de désordre et de dissipation. Renoncer à la recherche exclusive de l'argent, du confort, des plaisirs. Renoncer à la télévision et à ses spectacles immoraux et indécents, aux spectacles (cinéma) de plus en plus pornographi­ques, à la lecture des mauvais journaux, hebdomadaires, romans.

— Utiliser cet argent et ce temps pour visiter et aider les malades, les personnes âgées, les étrangers, les handicapés physiques et mentaux.

— S'habiller avec décence, renoncer aux vêtements collants et aux pantalons pour les femmes, porter des robes suffisamment longues, les cheveux longs et la tête couverte à l'église.

— Avertir et convertir votre famille et vos amis. Si vous êtes parents, protégez vos enfants des mauvaises influences (notam­ment de l'éducation sexuelle faite dans les écoles, et qui est le plus souvent une école de perversion), les éduquer dans la crainte de Dieu et la Foi catholique. Vous aurez à répondre d'eux devant Dieu.

— Se garder des mauvais prêtres qui s'habillent en civil sans aucun signe de leur état, disent que c'est inutile de se confesser individuellement... que l'Enfer n'existe pas, célèbrent la Messe d'une manière indigne, n'enseignent plus la vraie Foi Catholique, notamment au catéchisme des enfants. Refuser absolument de recevoir la Sainte Communion dans la main. C'est un SACRILÈ­GE qui est à l'origine de pratiques atroces (messes noires, etc.). Seules, les mains spécialement consacrées du prêtre peuvent toucher la Sainte Hostie (Institution Mémoriale Domini - D.C. juillet 1969). Si la Communion sous cette forme est imposée, il vaut mieux ne pas communier sacramentellement: s'unir en esprit aux Corps, Sang, Âme et Divinité de Nôtre-Seigneur Jésus-Christ présent sur l'autel. Se tenir à l'écart de toute célébration eucharistique fantaisiste: "gospel", messe en jazz, etc. Cepen­dant ne jamais mépriser un prêtre, ministre de Jésus-Christ.

— Ne pas acheter les hebdomadaires et journaux pour adultes, jeunes et enfants vendus sous "étiquette" catholique. Ils n'en­seignent plus la Foi et la Morale chrétiennes et pervertissent insidieusement leur âme. Tenir ferme au baptême des bébés et au sacrement de mariage.

— Prier en famille ou seul si ce n'est pas possible, le chapelet, le Je crois en Dieu, les actes de Foi, d'Espérance et de Charité, les litanies du Sacré-Cœur, de la Très Sainte Vierge Marie, de Saint-Joseph.

— Avoir chez soi. Crucifix, Vierge, eau bénite, cierges bénits, pour le jour du châtiment; porter sur soi la Médaille Miraculeu­se ou le scapulaire de N.-D. du Mont-Carmel.

— Se défendre de l'emprise actuelle des "sectes": Témoins de Jéhovah, secte de Moon, Jeunes pour Jésus, etc.

— Si vous voulez approfondir votre foi, attention aux librairies dites "catholiques"; ce qu'elles offrent est très mélangé et souvent peu catholique... demandez plutôt les documents suivants directement auprès de Maisons d'édition sérieuses:                                Casa de Padre Pio   

 elogofioupiou.over-blog.com

 

 

 

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 03:58

PSAUME 139

Éternel ! Tu me sondes et tu me connais, tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, tu pénètres de loin ma pensée; tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies. Car la parole n'est pas encore sur ma langue que déjà, ô Eternel ! Tu la connais entièrement. Tu m'entoures de tous les cotes, et tu mets ta main sur moi. Une science aussi merveilleuse est au-dessus de ma portée, elle est trop élevée pour que je puisse la saisir.

Où irais-je loin de ton esprit, et où fuirais-je loin de ta face ? Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au séjour des morts, t'y voilà. Si je prends les ailes de l'aurore, et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer, la aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. Si je dis : au moins les ténèbres me couvriront, la nuit devient lumière autour de moi; même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière.

C'est toi qui as formé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse, tes œuvres sont admirables et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n'était point caché devant toi lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; et sur ton livre étaient inscrits les jours qui m'étaient destinés avant qu'aucun d'eux n'existât.

 

Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que le nombre en est grand ! Si je les compte, elles sont plus nombreuses que les grains de sable. Je m'éveille et je suis encore avec toi. 0 Dieu, puisses-tu faire mourir le méchant ! Hommes de sang, éloignez-vous de moi ! Ils parlent de toi d'une manière criminelle, ils prennent ton nom pour mentir, eux tes ennemis. Dieu éternel, n'aurais-je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, du dégoût pour ceux qui s'élèvent contre toi ? Je les hais d'une parfaite haine; ils sont pour moi des ennemis. Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis-moi sur la voie de I’éternité.

 

 

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 04:17

PRIÈRE      (Extrait du DIES IRAE).

 

Lorsque le Juge siégera, tout ce qui est caché apparaîtra et rien ne restera impuni.

 

Malheureux, que dirai-je, alors ?

 

Quel avocat vais-je implorer, quand le juste aura grande peine à être en sûreté ?

 

O mon Roi d'une majesté redoutable, Vous qui sauvez gra­tuitement vos élus, sauvez-moi, source de bonté.

 

Souvenez - Vous, ô bon Jésus, que Vous êtes venu pour moi, ne me perdez pas en ce jour.

 

A me chercher. Vous Vous êtes fatigué.

 

Vous m'avez racheté, en souffrant sur la Croix.

 

Que tant d'efforts ne soient pas vains.

 

Juge juste, en vos vengeances, accordez-moi grâce et pardon avant le jour des comptes.

 

Je gémis comme un coupable : Mes fautes font rougir mon front, je Vous supplie, épargnez-moi.

 

Vous avez absous Marie Madeleine, et exaucé le bon larron : à moi aussi, donnez l'espérance.

 

Mes prières ne sont pas dignes, mais Vous qui êtes bon, faites de grâce, que je ne brûle pas au feu éternel.

 

Placez-moi parmi les brebis, séparez-moi des béliers, en me mettant à droite.

 

En confondant les maudits, voués aux flammes éternelles, appelez-moi avec les bénis, je prie suppliant et prosterné, le coeur broyé comme de la cendre, prenez soin de ma destinée...

 

Doux Jésus, Seigneur, donnez-leur le repos éternel.     Amen.

           

 

BOC No 140,  Novembre 1989

 

elogofioupiou.over-blog.com     

 

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 04:14

MÉTHODE DE RÉFLEXION    

préparation.

Vivre habituellement dans le recueillement.

Lorsque vous agitez l'eau, elle ne reproduit pas l'image de votre visage. L'âme dissipée ne retrace pas l'image de Dieu. La veille, prévoir le sujet sur lequel on doit méditer et le fruit pratique qu'on en retirera. Se mettre en présence de Dieu, lui demander ses lumières, invoquer Marie, saint Joseph, l'ange gardien.

corps de l'oraison.

Première méthode. Sainte Thérèse dans l'oraison était comme un soldat sans armes, quand elle n'avait pas son livre ; elle fit oraison avec un livre pendant dix-sept ans. En lisant, imitez la colombe qui prend une gor­gée d'eau dans son bec, et puis regarde le ciel pour l'avaler : goûtez chaque pensée. Saint Eloi faisait la méditation avec un livre ; mais souvent il interrompait la lecture et arrosait le livre de ses larmes ; le roi avait beau l'appeler, il continuait son oraison, jusqu'à ce que l'heure de la quitter fût venue.

Deuxième méthode. Ne savez-vous pas lire ? Faites comme le mendiant qui étale ses misères et ses infirmités ; exposez à Dieu vos misères du corps et de l'âme, demandant à en être délivrés. Le portefaix de saint Ignace et de ses compagnons, les voyant en oraison, restait à genoux aussi longtemps qu'eux, et quand le Saint lui demanda ce qu'il avait fait pendant ce temps, il répondit : « J'ai dit à Dieu : Mon Dieu, je ne sais rien vous dire, mais je vous offre tout ce que vos serviteurs vous disent. » Faites comme lui.

Troisième méthode. Adorer chacune des plaies du Fils de Dieu crucifié, en demandant pardon des péchés commis par les pieds, les mains, etc., ou parcourir en esprit les stations du Chemin de la Croix, La méditation de la Passion est parti­culièrement agréable à Nôtre Seigneur et salutaire aux âmes.

Quatrième méthode. Parcourir les commandements de Dieu et de l’Eglise, examiner comment on les a observés, et demander pardon de ses fautes.

Cinquième méthode. Réfléchir sur chaque demande du Pater ou d'une autre prière.

Sixième méthode. Réciter plusieurs fois les actes de foi, d'espérance, de charité et de contrition, plus du cœur que des lèvres.

Septième méthode. Prendre le soir, en se couchant, la posi­tion d'un cadavre étendu ; songer qu'un jour on sera dans cet état, et produire des actes de contrition, etc.

Huitième méthode. Regarder le ciel, les arbres, les plantes en s'élevant à Dieu. Sainte Thérèse faisait quelquefois oraison à sa fenêtre, et saint Paul de la Croix donnait un coup de bâton aux fleurs qu'il rencontrait sur son chemin et leur disait en pleurant : « Taisez-vous, vous me reprochez de ne pas aimer assez Dieu qui vous a créées pour moi. »

conclusion. Quelle que soit la méthode que l'on embrasse, l'important est, dans le cours et surtout à la fin de l'oraison, 1" de faire beaucoup d'affections pour Nôtre Seigneur et pour la vertu que l'on veut acquérir ; des actes de charité, répétés fréquemment, sont ce qu'il y a de plus parfait. 2" « II est extrêmement utile dans l'oraison, dit saint Liguori, (et peut-être préférable à toute autre chose,) de faire de fréquentes prières, en demandant à Dieu, avec humilité et confiance, ses grâces, les lumières dont on a besoin, la résignation, la persé­vérance, etc., mais surtout le don du saint amour. » On peut, dans ce but, réciter quelques prières vocales et les répéter souvent, surtout si l'on se sent très aride. 8° « En terminant l'oraison, on doit prendre une résolution particulière, comme d'éviter certaine faute dans laquelle on est tombé plus sou­vent, ou de mieux pratiquer quelque vertu. La même résolu­tion doit se renouveler plusieurs fois, jusqu'à ce qu'on se soit corrigé de ce défaut ou qu'on ait acquis celte vertu. »

A la fin : « On remercie Dieu des lumières reçues; on demande au Père éternel, pour l'amour de Jésus et de Marie, la grâce de lui être fidèle. Ne manquez jamais de recommander à Dieu les âmes du Purgatoire et les pécheurs. Saint François de Sales nous conseille de ne point quitter l'oraison sans y cueillir un bouquet de fleurs pour en savourer la bonne odeur durant le jour, c'est-à-dire sans retenir une ou deux pensées qui ont produit dans notre âme de plus vifs sentiments de dévotion, et qui serviront à nous enflammer le reste de la journée. » Après l'oraison, il faut avoir soin de mettre en pratique ses résolutions dès que l'occasion s'en présente. Heu­reuses les âmes qui s'appliqueront à l'oraison : elles finiront par trouver Dieu et par le goûter.

VII. PRÉSENCE DE DIEU

Voici le moyen le plus efficace pour éviter le péché et deve­nir un saint, et ce moyen est facile. Si vous étiez avec un ami dans une chambre obscure et que vous ne puissiez le voir, auriez-vous de la peine à parler avec lui ? Vous vous entre­tiendriez sans effort de lui, de vous, des autres. Ce n'est pas plus difficile et c'est, plus doux avec Nôtre Seigneur.

 

Extrait de : L’HOMME tel qu’il doit être. (pages 494-5)

 Auteur P.J. Berthier, M. S.  Imprimatur 8 décembre 1895

 

 

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens