Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 18:20

Jésus, nous montra le chemin de la souffrance, celui qu'il faut suivre pour obtenir le Ciel.

Endurer la souffrance, sans tirer profit de ses précieux avantages, c'est gaspiller le don divin.

La souffrance, est un signe sensible, sous le ­quel se cache une grâce.

La souffrance est le produit du péché et du mal. La véritable puissance de l'amour, c'est d'avoir transformé cette production du mal en un remè­de contre le mal lui-même.

Jamais l'épreuve, ne nous laissera, tel qu'elle nous a trouvés.

Elle nous rapproche ou nous éloigne de Dieu, selon notre attitude vis à vis d'elle. 

Il en résultera, pour nous, soit la vie ou la mort éternelle.

Nous avons un choix à faire.

Pensez-y bien, votre éternité de bonheur en dépend.

Gérald Guay

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 17:58

Les sédévacantistes ou les survivantistes…

Le 9 octobre 1958, décédait S.S. le Pape Pie XII…

Selon les sédévacantiste ça fait 58 ans que la Sainte Église est sans chef, …

C’est un peu fou, car Notre Seigneur Jésus-Christ a promis qu’il serait avec nous jusqu'à la fin des temps.

Selon les survivantistes, c’est en S.S. Paul VI qu’il règne depuis 1963.

Le dernier pape légitime, qui succéda à Jean XXIII a été S.S. Paul VI et il est toujours vivant et sera bientôt de retour pour confondre les sceptiques.

Avant de rire de ces affirmations visitez les sites suivants :

http://paulvipapemartyr.over-blog.com/

http://paulvipapemartyr.over-blog.com/article-petit-traite-de-logique-survivantiste-118067397.html

http://amdg.over-blog.fr/2016/10/hygiene-mentale-pour-survivre-re-suite.html

http://mission-divine-econe.over-blog.com/2016/10/beaucoup-de-choses-seront-deja-brulees.html

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Paul VI toujours vivant
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 13:48

C.est aujourd’hui que notre saint père le pape, fête ses 119 ans. Il est né en 1897.

Je lui offre comme cadeau, la récitation de mon chapelet chaque jour, et j’offre

toutes mes souffrances, et mes sacrifices à Jésus, pour qu’Il vous aide à accomplir efficacement le reste de votre mission sur la terre.

Que Dieu vous bénisse.

Vive les amours de Jésus, Marie et Joseph. Amen

En cet époque de perte de la foi, faisons un effort et prions pour le véritable représentant de Dieu sur terre.

Seigneur hâtez son retour et ayez pitié de nous.

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Paul VI toujours vivant
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 15:20

(Exorcisme du 15 janvier 1985)

Le démon Béelzéboul (orthographié aussi Béelzébuth) contraint de révéler la mission** de SS Paul VI

(Doc. DFT extraits)

« Le retour de SS Paul VI dépend aussi de la prière

Béelzéboul : Le jour et l'heure sont décidés par le Très-Haut, mais se trouvent en quelque sorte dans le pouvoir des fidèles, dans la mesure où ils prient beaucoup pour lui, pour son retour et sa réapparition. Ils peuvent hâter ce grand événement et en sont capables. Tout viendra comme cela doit venir, suis-je contraint de vous dire sur l'ordre du Très-Haut (adjurations de l'exorciste). Devoir dire tout cela! Ceux d'En-Haut me forcent. Malheureusement, Ils me forcent à parler de la fin de cette captivité Lorsque le vrai Pape réapparaîtra sous l'aspect d'un faible vieillard, peu le suivront au début

B : Mais il y en aura peu comparé à ceux qui sont mauvais et qui déjà sont déjà trop voués au modernisme, et qui sont déjà emportés dans la chute, au commencement précisément bien peu, en proportion.

Mais ce NOMBRE AUGMENTERA.

L’Église, ses fondations, se redresseront à nouveau. Paul VI pourra remettre très sagement ses fondations, malheureusement pour nous, malheureusement (il crie) …

(Adjurations de l'exorciste)

Il sera capable de rétablir le fondement principal** et les principes essentiels, grâce aux croyants aussi, aux prêtres et au petit nombre qui le suivront alors encore fidèlement, lui seront restés fidèles, et feront tout de ce qui est bien, et sera bien pour la véritable Église. Je ne veux pas en dire davantage! - (adjurations de l'exorciste et prières)

B: C'est le devoir de ceux qui ont la Foi d'en appeler aux anges, aux saints, aux papes et aux patriarches, afin que le plus possible croie lorsque qu'il réapparaitra à Rome. C'est une mission très dure pour lui, quand il devra d'abord se montrer, faible, vieux et misérable humainement, comme il est. Il est si frêle. Ce sera pourtant une apparition religieuse très triomphale, glorieuse pourtant, votre Chef là-bas à Rome, quand les flammes brûleront et déjà jailliront léchant les fenêtres du Vatican, suis-je contraint de dire.

Ce sera alors terrible quand le Très Haut rendra son jugement à Rome et au Vatican. Mais ce sera tout aussi consolant pour vous et la petite troupe des hommes qui ont cru et qui alors croiront, quand votre vrai et grand Chef Paul VI montrera le vrai Chemin pour l'Église. Je ne veux pas parler davantage, je ne veux plus! –

(Adjurations de l'exorciste) …

Béelzeboul= Je dois dire à cet égard : même si le monde entier parlait contre lui, contre cette réapparition du vrai Pape, disant que ce n'est pas vrai ! Je suis contraint de dire, moi Belzébul, en ce jour, que C’EST LA VÉRITÉ....

Note blog: La tâche essentielle de SS Paul VI est d'annuler la réforme liturgique « Bugnini » en rendant publique la Bulle déjà signée sur le retour à la Messe de Saint Pie V ; de faire connaître le secret de Fatima et de réaliser pleinement la consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie Ce n'est pas au dessus de ses forces physiques. Ensuite tout le reste nous sera donné par surcroit....avec des persécutions...Sa prière doit être soutenue par nous comme celle de Moïse devant la Terre promise...

Patience. Bergoglio (le faux pape François)...et ses complices, pécheurs publics, sont très occupés à démolir et ils s'attaquent aux fondements mêmes de l'Église: les sacrements. Mais ils ne voient pas la Main qui plane au dessus d'eux pour les chasser le jour venu. Ils n'entendent pas la Voix qui leur dit : »Vous n'irez pas plus loin … !» Notre secours est bien « in Nomine Domini »c'est la devise de notre vrai Pasteur, SS Paul VI. Tenons bon… Ne nous dispersons pas sur d'autres sujets que la survie et le retour nécessaire de notre chef... Il n'y avait pas beaucoup de monde au pied de la Croix...avec Marie et Saint Jean....

Provient de : Blog de Senex

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Paul VI toujours vivant
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 18:41

" Tout serait complètement détruit - au Vatican s'il n'y avait pas la présence du vrai Pape. Oui! Si le Pape ne priait pas à genoux, jour et nuit, s'il ne faisait pas monter ses plaintes vers le Seigneur, il y a beau temps que le bateau aurait déjà fait naufrage, que toute l'Église aurait touché le fond.

Mais ce Saint-Père, dans sa haute sainteté, a été installé et prévu afin que le bateau ne sombre pas. Votre Église ne serait plus l'Église, si le Pape Paul VI n'existait pas. Mais le Pape Paul VI était déjà prévu, de toute éternité, dans le Plan de Dieu, pour cette époque: afin que l'Eglise ne soit pas submergée et qu'un seul, le Pape sache la porter. Parce que ses souffrances, et ses croix lui permettent de la porter encore. C'est tous les jours qu'il vit le martyre, un grand martyre. Le Pape supporte des douleurs immenses, qu'aucun, parmi ceux qui sont au Vatican, ne serait capable de supporter. Et ce très Saint-Père, des bouches sales osent l'attaquer! Car ce n'est pas le Pape qui a faussé la barre de l'Église, mais le sosie et ses coadjuteurs. - Ces malheureux ne se rendent pas compte que les souffrances qu'ils ont provoquées dans l'âme du Pape, leur ont fait chausser les bottes qui les conduisent en enfer et les condamnent. C'est nous-mêmes (les démons - sur l'ordre de la Sainte Trinité) qui faisons savoir ce que l'Évangile a déjà répété plusieurs fois, c'est-à-dire que l'Enfer est une chose terrible. Ni l'Évangile, ni toutes les explications qu'on pourrait vous donner ne sauraient vous traduire la chose effrayante qu'est l'Enfer. Et c'est nous qui suggérons à tout le monde, prêtres ou laïcs, que l'Enfer n'existe pas.

(Aveux de l'enfer suite.)

La grande solitude de SS Paul VI

Exorcisme du 1er mai 1978, en la fête de Saint Joseph. Toujours d'actualité en 2016 car SS Paul VI est bien réellement vivant. Qu'attendons-nous pour l'aider par nos prières et nos sacrifices ?

NDLR Ce texte mérite qu'on s'y arrête, car il révèle la logique de notre démarche « survivantiste » Un chef est seul humainement et il doit assumer cette solitude du chef. Un chef est un médiateur. Un chef prend sur lui ce rôle, qui le situe entre les instances supérieures et les troupes. Ce qui est loin d'être une sinécure; C'est une croix à porter. Un chef se doit d'être serviteur de ses serviteurs. En pleine tempête, le capitaine doit rester à la passerelle et en cas de naufrage être le dernier à quitter le navire. Combien plus grande encore est la responsabilité d'un Pape, souverain Pontife, Père spirituel d'une immense foule de « tout pays, de toute race, de toute tribu » Dans l'histoire de l'Église les prophètes, ceux qui doivent parler au Nom de Dieu sont le plus souvent seuls, incompris, persécutés.

Retenons surtout le personnage de Moïse. Il ne sait pas parler; il se sent incapable de mener son peuple à la terre Promise. Il pense à « démissionner ». Mais il reçoit du Ciel la force de tenir pour remplir sa mission. Il est aidé par quelques frères seulement. Il prie, il souffre et est exaucé.

Moïse est la préfiguration de Jésus- Christ. Jésus portera seul le péché du monde. Il n'aura auprès de lui sur le Golgotha que Sa Mère et saint Jean, quelques saintes femmes. Il priera, Il souffrira et sera exaucé. Sa mission sera accomplie.

Comment ne pas comparer SS Paul VI à Moïse, lui aussi se sentait impuissant devant l'ampleur de sa tâche. Dans sa jeunesse, il pensait à se faire moine. La Providence pensait autrement. Il pria beaucoup, et reçut la grâce de proclamer haut et fort devant le peuple de Dieu le Credo qui est notre table de la loi, ce qu'il faut croire pour être sauvé. Il ne peut être mort car la gloire de Dieu doit se manifester en lui. Il doit proclamer la Vérité avant de mourir comme il vit, martyr. Prions donc avec lui; souffrons avec lui. Les quarante années d'exil au désert. Se terminent. Patience. Dieu sait ce qu'Il fait et Il ne peut se contredire.....

http://amdg.over-blog.fr/

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Paul VI toujours vivant
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 00:48

Exorcisme du 15 janvier 1985

D : Le jour et l'heure sont décidés par le Très-Haut, mais se trouvent aussi en quelque sorte dans le pouvoir des fidèles, dans la mesure où ils prient beaucoup pour lui, pour son retour et sa réapparition. Ils peuvent ainsi hâter ce grand événement et en sont capables. Tout viendra comme cela doit venir, suis-je contraint de vous dire sur l'ordre du Très-Haut... (Adjurations de l'exorciste). Devoir dire tout cela ! Ceux d'En-Haut me forcent. Malheureusement, Ils m'y forcent à parler de la fin de cette captivité...

E : Le Sauveur a révélé à une âme privilégiée que le Pape Paul VI apparaîtrait quand tout brûlera à Rome. Dis la vérité s'il te faut parler, au nom... (Adjurations de l'exorciste)

D : Oui (il crie)... elle n'a pas tort, celle-là... Il devra bien se montrer à Rome. Les Cardinaux qui alors seront encore bons, le verront et croiront, s'ils ne sont pas déjà trop allés dans les filets du modernisme. Les prêtres et les fidèles qui sont encore bons, spécialement ceux qui ont toujours espéré en lui et en sa réapparition, croiront alors en lui et espéreront... Mais, il y en aura, comparé... Je ne veux pas en dire davantage je ne veux pas parler !... (Adjurations de l'exorciste)

D : Il put s'enfuir du Vatican à l'époque où nous dûmes le dire, c'était les 12-13 juillet 1981. Exactement à cette date il put s'enfuir et exactement quand nous dûmes le dire, il était libre (il crie) comme nous avons dû le dire. C'est pourquoi la possédée eut auparavant de tels tourments, souffrances et semblables choses, car il devint effectivement libre à cette époque, à ce moment. Il était libéré du Vatican, aussi terrible que semble une pareille chose. Comme cela sonne ridiculement que quelqu’un doive être libéré du Vatican, de Rome ! Triste est la vérité ! C'est terrible, épouvantable de devoir dire cela. Mais c'est un fait, c'est la réalité... Je ne veux pas en dire plus, je ne veux plus parler !... (Adjurations)

D: Des hommes bons lui ont alors donné, fourni un grand secours, et les Saints Anges, le Ciel et le Très-Haut Lui-même ont fait le principal. Car, comme le saint Apôtre Pierre put être délivré autrefois de ses chaînes, ainsi peuvent-ils faire aujourd'hui encore, avec le Pape Paul VI qui est le vrai Pape, même s'il a fait des fautes au début de son Pontificat, mais qui à l'époque où il fut délivré vivait depuis longtemps comme un Saint. Il a été délivré par la volonté du Très-Haut, par les Saints Anges et par des hommes bons et bienveillants. Alors il a vécu depuis cette année-là dans l’île de Crète et y est maintenant encore (en 1985). Je ne veux pas parler ! (Adjurations du prêtre exorciste)

D : Il y est maintenant encore et au fond, les croyants orthodoxes grecs, lui sont bientôt plus proches que vos "catholiques modernistes" ! Je ne veux pas parler, je ne veux plus ! (adjurations du prêtre). Quand quelqu'un de l'île de Crète a enfermé un homme dans son cœur et s'est offert pour l'aider, il l’aide et le soutient jusqu'au bout. Les habitants de l'île de Crète sont des hommes très fidèles, très constants. Ils sont très conscients de leur responsabilité, profonds, authentiques et vrais. C'est pourquoi le Très-Haut a permis que votre Chef, le Pape Paul VI, parvint là-bas et pût se cacher là-bas, et aussi pour d'autres motifs. Saint Paul, c'est-à-dire l'Apôtre Paul, lui est un grand exemple à ce point de vue car il fut pour ainsi dire transporté là-bas, où ce fut pour ainsi dire environ pendant trois mois sa captivité, l'île de Crète, jusqu'à ce qu'il revint à Rome. Ainsi, le Très-Haut a aussi conduit en captivité en Crète votre fidèle et vrai Chef, après Rome. Seulement, ce fut une captivité, loin d'être aussi mauvaise qu'à Rome car là-bas, il est entouré d'hommes bien meilleurs que ne le sont et ne l'étaient les hommes au Vatican, que ne peuvent l'être naturellement des francs-maçons. Car, à cette époque, il y avait encore... (Adjurations). A cette époque, Villot vivait encore et l'autre, et ceux-ci étaient très mauvais. Nous dûmes dire le reste à plusieurs reprises ou dire déjà que le Vatican est littéralement bourré de francs-maçons, qu'il n'y en a plus beaucoup de bons, et que les cardinaux qui sont encore bons, vraiment bons ou passablement bons, pourront bientôt être comptés. C'est pourquoi il est facile à comprendre qu'avec cette grande supériorité de mauvais, ces Cardinaux qui pourront bientôt être comptés peuvent être facilement induits en erreur... Je ne veux plus parler !...

Le Pape Paul VI réapparaîtra quand Rome brûlera

http://paulvipapemartyr.over-blog.com/le-retour-de-paul-vi-d%C3%A9pend-de-nos-pri%C3%A8res

elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Paul VI toujours vivant
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 15:54

C'est Jésus qui parle : « Les causes que J'accepte et que Je défends, les prières que J'exauce, sont celles de ceux qui ont accepté de servir une seule cause: la Vérité pour le triomphe de la Justice et de l'Amour »

«Votre devoir est de vouloir Mon intervention afin d'abattre les fausses croyances imposées aux hommes emplis de vengeance et de désirs de domination sur tout et sur tous. »

« L'effondrement de tous ces faux mythes sera inexorable et inévitable. J'anticiperai un tel effondrement quand il sera demandé par votre amour. Votre désir fera tout démasquer ainsi que les centres de diffusion du mensonge qui portent des ruines incalculables dans le monde entier.

Le pouvoir que Je vous donnerai ne sera pas d'imposer la vérité. Il sera le pouvoir de démasquer le mensonge.

La vérité sera découverte chaque fois que le mensonge sera découvert. L'effondrement d'un seul mensonge est un triomphe anticipé de vérité, de biens et de bien-être pour vous tous, parce que, dans la vérité, Je suis Moi-même ; En aimant la Vérité vous M'aimez Moi-même »

« C'est seulement celui qui n'accepte pas, qui combat, qui arrête en soi ,pour soi et pour les autres le mensonge ravageur, qui M'incite à lui porter l'aide qui lui fera triompher sur tous les ennemis de la vérité. Je ne puis accepter de secourir un homme qui accepte les mensonges des autres hommes et qui prétend recevoir non seulement Mon secours, mais encore Mon consentement à leur compromission avec le mensonge. »* Je n'aiderai pas cet homme parce qu'il ne croit pas en Moi. Il ne croit pas au pouvoir invincible de la Vérité. Il combattra seul et sera étouffé par les mensonges qu'il aura acceptés. »

*Si vous refusez de prendre la vérité en nourriture, vous aurez le mensonge en pâture »Ernest Hello

Extrait de : Senex du ll sept 2016

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 15:17

Grave question, pour la solution de laquelle il est né­cessaire de s'en poser plusieurs autres. Quels sont mes sentiments à l'égard du prochain ? N'ai-je pas des pensées malveillantes, des idées désavan­tageuses relativement à telle ou telle personne ? N'ai-je pas conçu du mépris de telle autre, soit parce qu'elle me paraît peu sensée ou peu instruite, soit parce que sa condition est inférieure à la mienne ? N'y a-t-il pas dans mon cœur une aversion volontaire pour une autre, dont la figure, le langage, les manières me déplaisent ? Ne me suis-je pas dit à son su­jet : « Je ne lui veux point de mal, mais nous ne devons pas avoir de relations ensemble, je ne puis la voir ? » comme si un tel raisonnement n'était pas absolument contraire aux maximes du Sauveur !

N'ai-je pas peut-être même de la haine pour telle ou telle femme, que je déteste dans mon cœur, que je voudrais hu­milier, dont les succès me tourmentent et les revers me ré­jouissent ? Ne l'ai-je pas considérée et traitée comme une rivale et une ennemie ? N'ai-je pas renoncé à la société de celles qui m'ont fait du mal ou qui ont compromis ma répu­tation, en me disant à moi-même : « Elle s'en souviendra... qu'elle ne me demande jamais aucun service ! Plus rien de commun entre nous ? » Cette rancune n'a-t-elle pas encore été suivie de désirs de vengeance, que j'ai cherché à me dégui­ser sous le spécieux prétexte qu'ils étaient inspirés par l'amour de la justice et que je devais tenir à mes droits ? Hélas ! Où en serais-je si Dieu voulait exercer ses droits à mon égard et me punir pour toutes les fois que j'ai eu tort !

N'ai-je pas mis en pratique cette infernale maxime, si universellement en vogue parmi les gens du monde : qu'on doit rendre à chacun la monnaie de sa pièce, le bien pour le bien et le mal pour le mal, comme si Nôtre-Seigneur n'avait pas dit et répété, de la manière la plus formelle, que nous de­vons aimer nos ennemis, faire du bien à ceux qui nous haïs­sent, prier pour ceux qui nous persécutent ? Si vous n'ai­mez que ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous un jour à attendre ? …

Extrait de : Lectures Méditées (1933)

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 14:06

Bientôt-autrefois- déjà et trop tard

Bientôt. — Comme ce mot flatte l'espérance! Mais, dit Bossuet... nous traînons jusqu'au tombeau la longue chaîne de nos espérances trompées !...

Bientôt je serai libre, indépendante, débarrassée de cette sujétion qui fait mon tourment...

Bientôt j'obtiendrai telle place, telle rémunération, tel héritage... Hélas ! Nous oublions que si une croix disparaît, une autre la remplace ! Si un avantage nous échoit, nous en perdons peut-être un plus grand.

Et surtout, — ce qui est bien plus grave, — à la suite de tous ces bientôt, nous oublions le dernier, le seul décisif : Bientôt la mort... bientôt le jugement... bientôt l'éter­nité !

Oh ! Que ce bientôt exige une sérieuse préparation !

Autrefois. — Très instructif le mot autrefois ; très utile à méditer.

Autrefois, on allait plus volontiers à l'église qu'au théâtre : c'est le contraire aujourd'hui.

Autrefois, on se privait soi-même pour donner davantage aux pauvres. Maintenant on vit chacun pour soi.

Autrefois, on était moins savante, mais plus religieuse.

Autrefois, on s'occupait moins de son corps, mais bien da­vantage de son âme ; moins de sa toilette, mais beaucoup plus de sa conscience.

Autrefois, on se souciait moins d'amasser une grande for­tune, mais on arrivait à son dernier jour chargée de mérites; aujourd'hui on s'enrichit pour le temps, mais on se trouve les mains vides au tribunal de Dieu.

Déjà.Jusqu'à vingt ans, on trouve le temps bien long : on a hâte de grandir... d'achever ses études... Mais ensuite !

L'âge mûr arrive et l'on dit : Quoi ! Déjà !...

Dieu rappelle à lui père et mère, et l'on dit : Quoi ! Déjà !

Les cheveux grisonnent, puis blanchissent, le front se ride, les forces se perdent, la vieillesse apparaît, et l'on dit : Quoi ! Déjà !

Mais voici quelque chose de bien plus sérieux : une maladie grave se déclare, les médecins sont impuissants... et l'on dit : La vie va donc finir ? Quoi ! Déjà !...

Puisque le temps est si court, employez-le bien, employez-le chrétiennement. N'en perdez plus un moment pour le ciel. Trop cruelle serait la déception !

Trop tard.Que ce mot excite parfois de regrets ! Même pour un train manqué, une affaire compromise, on s'adresse des reproches de n'avoir pas été plus prompte, plus exacte.

Ce serait épouvantable si, pour la grande et seule grande affaire, on était réduite à s'écrier : Trop tard !

J'y ai pensé trop tard... je me suis préparée trop tard...

Hélas ! Ce trop tard sera irrévocable et irréparable.

Remercions Dieu de nous faire souvenir de l'éternité...

Oui, il est encore temps ! Le salut est dans nos mains.

Sachons profiter de chaque jour, de chaque heure, de cha­que minute, et jamais nous ne devrons prononcer le fatal : Trop tard.

Qu'à tout moment nous puissions dire : Je suis prête !

Saint Gênés, martyr. On célèbre sa fête le 26 août.

Saint Gênés est le patron de la ville d'Arles, où il naquit et souffrit le martyre au commencement du quatrième siècle. Il n'était encore que catéchumène lorsque Dieu l'appela tout d'un coup à la perfection des saints par le baptême du sang. Gênés était secrétaire du tribunal d'Arles. On lut un jour à l'audience les décrets de l'empereur qui ordonnait une persé­cution contre les chrétiens, et le secrétaire reçut ordre de les transcrire ; mais le généreux catéchumène ne put se résoudre à entendre ni à reproduire ces ordres sacrilèges. Il quitta son bureau, et, selon le conseil de Jésus-Christ, il s'enfuit pour éviter le châtiment réservé à son noble refus. Souvent il dut changer de retraite, car les persécuteurs avaient donné l'ordre de le mettre à mort en quelque lieu qu'on le trouvât. Cependant il cherchait le moyen de se faire baptiser, mais, soit que l'évêque n'eût pas le temps de se rendre auprès de lui, soit que la Providence le permît ainsi, afin qu'il fût solennellement con­sacré martyr et baptisé dans son sang, il fut découvert avant d'avoir pu recevoir le sacrement de la régénération. Gênés, à la vue des persécuteurs, s'enfuit dans la direction du Rhône, se précipita à la nage dans les eaux du fleuve, et déjà il atteignait l'autre rive, lorsqu'il fut tué d'un coup d'épée par des païens apostés pour le mettre à mort.

Extrait de Lecture Médités (1933)

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 14:22

Hier-aujourde’hui-demain-toujours et jamais

HIER.Hier, c'est le passé, c'est un temps qui n'est plus en notre possession et que le gouffre de l'oubli va ensevelir pour toujours. Avons-nous bien ou mal agi hier ?

Si nous avons bien agi, sachons en rendre grâces à Dieu, l'auteur de tout bien ; puis excitons-nous à faire encore mieux à l'avenir.

Si nous avons des reproches à nous adresser, si nous avons perdu ou mal employé notre temps, il y a encore un remède à cela ; réparons ce mal par une conduite doublement exemplaire, par une infatigable activité.

Puis, ayons, comme David, l'esprit de componction: deman­dons à Dieu pardon de nos fautes. Que ce souvenir du passé nous devienne un aiguillon, un perpétuel avertissement pour l'avenir.

Aujourd'hui. — Si nous savions découvrir tout ce qu'il y a de leçons et de trésors cachés sous ce mot aujourd'hui, il suf­firait seul à nous maintenir dans la sagesse et la vertu.

Aujourd'hui !... c'est une monnaie qui m'est donnée pour acheter le ciel, une clef avec laquelle je puis en ouvrir la porte.

Aujourd'hui !... c'est mon bien, ma possession et ma plus précieuse ressource. Hier n'est plus à moi. Demain est le se­cret de Dieu ; mais il met à ma disposition le jour présent ou du moins l'heure présente.

Quelle ne serait pas l'activité d'un mendiant à qui l'on di­rait : Voilà des monceaux d'or : vous pouvez aujourd'hui en emporter tout ce qu'il vous plaira ? Ce mendiant, c'est moi-même.

Demain.Ce mot demain, qui semble si plein d'espérances, cause trop souvent la perte des âmes lâches ou négligentes.

On s'endort aujourd'hui parce qu'on se promet de faire monts et merveilles demain. On pèche aujourd'hui parce qu'on se croit sûre d'être une sainte demain !

Il est pourtant bien vrai ce proverbe espagnol : Par la rue qui s'appelle demain on arrive à la place jamais.

Et notre vieux dicton français n'est pas moins vrai : Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.

Ne soyons donc plus la dupe de nous-mêmes ! Non, ce n'est pas demain que je veux être fervente, laborieuse, charitable, etc. : c'est aujourd'hui, c'est tout de suite.

Toujours. — Que nous dit-il, ce mot toujours ?

Toujours le devoir, la fidélité à ce que demandent le bon Dieu et la conscience. En face de chaque action, de chaque situation, ne manquons pas de nous rappeler la devise : Toujours le devoir ! Peu importe le reste.

Toujours pure ! Plutôt mourir que de se souiller. Voilà encore une maxime qu'il ne faut pas cesser de nous rappeler. Quand tout irait mal, si nous restons pures, innocente, imma­culée, tout va bien.

Toujours bon ou bonne ! Oh ! L'excellente règle encore ! Parce que le monde devient mauvais, soyons bon ou bonne ! Parce qu'on se comporte plus méchamment envers nous, soyons bon, tou­jours bon.

Faisons bien tout cela, et nous serons toujours heureux.

Jamais. — Il faut du courage parfois pour prononcer ce not : jamais ! Non, jamais !

Il est si séduisant le plaisir que l'on vient me présenter ! Je me sens si fortement attirée par ses charmes !... Mais ma conscience a grondé... — Jamais ! Non, jamais !

Et ce livre il m'a l'air si intéressant ! Un peu léger peut-être? Si j'en lisais quelques pages ?... — Jamais ! Non, jamais... Voyons, si j'allais à ce spectacle, à cette fête mondaine ? On ne peut pas vivre comme un ermite ? Un tel et une telle y vont bien... Ah ! La conscience gronde encore... — Jamais ! Non, jamais !

Qu'elles seront heureuses à 1'heure de la mort celles qui tou­jours auront vaillamment redit ce mot de victoire : Jamais ! Non, jamais ! (A suivre)

Extrait de Lecture Médités (1933)

Elogofioupiou.over-blog.com

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens