Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 06:48

Sur des preuves scientifiques. 

Suite aux révélations extraordinaires des apparitions de Bayside avertissant le monde entier que le Pape Paul VI avait été remplacé par un sosie, des recherches techniques de haut niveau scientifique furent alors menées par Theodor Kolberg avec des sonogrammes à partir des bénédictions « Urbi et Orbi » de l'année 1975.

 

Ils révélèrent, en confirmant Bayside, qu'au cours de la même année deux Paul VI différents avaient accordé la même bénédiction, le vrai à Pâques, le faux à Noël. L'erreur et la confusion étaient à exclure, vu que les instruments étaient scientifiquement sûrs et éprouvés, et le test aussi probant que des empreintes digitales.

 

Kolberg affina son « diagnostic » par de nombreuses photos et publia le tout dans ses deux ouvrages (langue allemande) « Imposture du siècle » et « Complot au Vatican ? » (dossier-résumé toujours disponible). Les photos montrèrent que d'autres critères anthropométriques (dessin interne des oreilles, pathologie des yeux par le port de lunettes différentes - myope/presbyte, - mesures diverses) renforçaient les conclusions des sonogrammes.

 

Le sosie est donc prouvé scientifiquement, et sa mort le 6/08/78 implique par le fait même une forte probabilité de survie du Pape Paul VI. Pourquoi, en effet, les francs-maçons ont-ils « fabriqué » un sosie alors qu'il était si simple de « supprimer » Paul VI par empoisonnement ou autre comme ils le firent d'ailleurs très certainement pour Jean-Paul Ier ?

 

Tout simplement parce que Paul VI est protégé miraculeusement par Dieu, en tant que pape authentique, pour réapparaître bientôt et dénoncer tout ce complot et cette occupation maçonnique dans l'Église. N'est-ce pas ce que la Ste Vierge à La Salette annonçait : « Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie [celle du pape] sans pouvoir nuire à ses jours (...) Je serai avec lui jusqu'à la fin pour recevoir son sacrifice… ».

 

Les preuves scientifiques de Kolberg ont d'ailleurs été renforcées par le témoignage écrit (copie sur demande) d'un avocat rotal, Mgr Basile Harambillet. Fortement intrigué par les révélations de Mexico et de Bayside sur le sosie et le martyre du vrai Pape Paul VI, et d'autre part, domicilié au Vatican, il fit une enquête discrète et ne put que constater la véracité de ces révélations.

 

Voici des informations ne viennent pas d'un journaliste à sensation, elles ont comme source un évêque, Mgr John Magee (secrétaire particulier de 3 papes), et Sœur Vinçenza, la religieuse qui s'occupa du « Pape » Luçiani pendant de nombreuses années; le tout révélé au public dans un livre ­enquête écrit par un journaliste (John Comwell) mandaté par le Vatican lui-même pour tenter de présenter au public une thèse acceptable sur la mort suspecte de Jean-Paul Ier, visant surtout à étouffer l'affaire et à blanchir les autorités vaticanes...

 

Mais des révélations capitales ont été « lâchées » dans ce livre, capables d'accréditer la thèse de la survie de Paul VI et de prouver l'incroyable duplicité de celui que l'on nomme Jean-Paul II. Ce livre porte le titre suivant : « Comme un voleur dans la nuit, enquête sur la mort de Jean-Paul Ier » (éd. Robert Laffont, 1989).

Note d’elogofioupiou : Une vingtaine d’article sur Google sur ce sujet.

A suivre…

Extrait de :

POINTS DE REPÈRES : Louis de Boanergès, 31 octobre 1993

Nous vous recommandons la lecture de ces 30 pages…

http://premiumorange.com/thomiste/dertemps.htm

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires