Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 22:57


                 

 

Le 24 mars 1967, S. S. Paul VIa participé lui-même, devant une foule immense, au Chemin de la Croix du Vendredi Saint, dans le Colisée de Rome. A la fin, le Pape a porté la Croix jusqu'à l'autel, puis, dans son discours, il a blâmé ceux qui veulent enlever de l'Évangile les pa­ges qui relatent la fin tragique de Jésus-Christ.

 

« Que serait l'Évangile, dit-il, sans la Croix ? Ce se­rait un christianisme sans rédemption. Chacun doit porter sa Croix à la suite du Christ avec courage, et savoir comprendre la douleur, afin de savoir aimer. »

 

Sans doute pour illustrer cet enseignement, S. S. Paul VI, lorsqu'il officie pontificalement, tient dans sa main droite une Crosse ou Bâton pastoral surmonté d'un grand Crucifix, avec le Corps du Christ souffrant, immolé.

 

On peut aussi supposer que, par ce geste, le Souverain Pon­tife fait allusion à sa situation douloureuse, lorsqu'il gou­verne l'Église dans une période de crise, de désacralisa­tion, qu'il a lui-même déplorée :

 

Le Vicaire du Christ est crucifié avec son divin Maître, et il implore notre com­passion et nos prières.

 

Extrait de : La CROIX, étendard du Christ Roi. Chanoine Georges Panneton

                    Édition LE BIEN PUBLIC

                    Trois-Rivières, Canada.

 

elogofioupiou.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires