Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 15:08

Pourquoi insiste-t-on à appeler fin dernière ce qui pourrait se dire simplement la fin? C'est pour marquer qu'il n'y en a pas d'autres; que la vie n'est pas livrée à un éternel recommencement, à je ne sais quelles migrations, épreuves super­posées, reprises. Saint Paul a bien dit que l’on ne meurt qu’une fois.

 

Des recommencements sont certes prévus; nous changeons, et notre épreuve ne serait pas sincère, et le résultat n'en serait donc pas loyal, si les reprises nous étaient refusées ou nous étaient mesurées au point que nous ne puissions nous manifester totalement nous-mêmes. Mais l'ampleur de ces variations, dont Dieu est le juge, est tout entière en cette vie-ci. Il n'y a pas d'autre vie, sauf celle que nous appe­lons — par analogie seulement — la vie éter­nelle.

 

L'homme n'est pas fait pour le perpétuel chan­gement; il vise au durable. Il lui faut un état. Sa nature est active, mais non pas, pour cela, instable et condamnée à un incessant devenir. Il doit trouver ce qu'il cherche. S'il ne le trouve pas, il doit le perdre. L'alternative n'est pas indé­finie ; elle conclut. Tout ce qui est exigé, c'est que la conclusion soit nôtre. Sera sauvé celui qui aura voulu être sauvé. Sera damné non pas celui qui aura voulu être damné, nul ne veut cela, mais celui qui n'aura pas voulu faire l’effort inverse. La pente fatale n'a pas besoin d'effort; l'ascension est laborieuse. La fin dernière révèle ce qui a été décidément voulu.

 

On ne demande pas souvent pourquoi le ciel est éternel ; c'est tout simple. Les choses heureuses nous paraissent toujours simples, et en effet elles le sont, pourvu qu'on les mérite. Mais on de­mande avec crainte, horreur ou colère, pourquoi l'enfer est éternel. Au vrai, les deux questions se tiennent.

 

Le ciel est éternel parce qu'ainsi il s'égale à ce que nous sommes devenus avec la grâce, au bien que nous avons conquis, au « oui » que nous avons prononcé : oui décisif, bien décisif aussi et exprimant notre être vrai, au jugement de la Providence. L'enfer est éternel parce qu'ainsi il s'égale au mal que nous avons commis et que nous sommes devenu en profanant volontairement et librement la grâce. C’est ce que Dieu a lu dans notre conscience avant de mettre fin à l'épreuve et de dire à la mort : Va!

 

L'enfer ne peut pas nous tuer. Nous sommes trop grands. La peine de mort n'est pas appli­cable à notre âme. Et comme l'enfer ne peut pas non plus nous convertir, notre esprit étant fixé, l'arbre tragique étant tombé et déraciné, la grâce étant absente, à cause de cela l'enfer persiste.

 

Nous y exerçons  une faculté de malheur proportionnelle à notre faculté de bonheur, à notre être moral, à notre capacité spirituelle, à notre taille.

 

Demander pourquoi le ciel et l'enfer sont éternels, c'est demander pourquoi l'homme est grand.

 

 

Extrait de : RECUEILLEMENT. Œuvre de A. D. Sertillages O.P. (1935)

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens