Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 06:40

Il y a un remède de notre part aux trahisons du temps; mais il en est un autre plus efficace, qui a pour nom la divine Providence.

 

Quand je songe à mon passé, je vois une cou­lée d'événements qui ont paru se succéder sans ordre : volontés incertaines, hasards, rencontres imprévues, heureux ou malheureux tournants. « La vie », comme on dit, j'entends une foule d'actions entrecroisées d'autrui ou de moi-même, des bienveillances, des haines ou des indifféren­ces, des vertus, des fautes, des lâchetés ou des générosités m'ont conduit là où je suis.

 

En tout cela, dans le visible et selon le sens humain, n'est qu'une logique bien superficielle : à de petites séries enchaînées succèdent de larges zones de hasard. Mais je sais que ce hasard, si réel qu'il soit, n'est pas maître; il n'a pas le dernier mot; au-dessus de lui, Dieu règne.

 

Dieu gouverne « mon entrée et ma sortie », comme dit l'Écriture. Je n'étais pas, et le plan de ma vie était déjà fait, prévues mes réactions, organisés les rapports de ce qui est libre action et de ce qui est fatalité extérieure ou intérieure, de ce qui est personnel et de ce qui est anonyme.

 

Je remonte au delà de moi-même et je trouve un autre enchaînement : celui des générations qui ont précédé la mienne et l'ont préparée — avec la collaboration de toute la nature — comme mon passé personnel prépare mon présent; celui des temps religieux qui permirent mon baptême, ma vie chrétienne et, je l'espère, ma mort chrétienne. Tout, dans cette humanité spirituelle et temporelle, tient à moi; elle m'est contemporaine en Dieu; elle est à mon service comme je suis au service de Dieu. Entre vous et moi, ô mon Dieu, il n'est question en tout cela que de mon salut et de votre gloire; car chaque être est pour vous comme s'il était seul; chaque être pour vous est un univers, et un univers est un tout où chaque partie sert à toutes les autres et est servie par toutes les autres.

 

Je m'éblouis à cette pensée. Tout le passé est divinement orienté vers moi. Tout événement est un antécédent dont je suis le conséquent. De toute cause me voici l'effet. Tout pour moi est grâce. Que vous rendrai-je, mon Dieu, pour ce bienfait perpétuel, pour cette place centrale, dont je suis si peu digne, au sein d'un univers fraternel ?

 

Je vous rendrai cela même : cet univers que vous m'avez donné, ce tout que vous avez fait solidaire de moi et dont je me fais à mon tour solidaire pour vous louer, vous aimer, vous rendre grâce, vous servir mieux que je n'ai fait, héritier conscient, bénéficiaire ingrat, vous laissant tous les rôles  dans  ce  tête-à-tête éternel que votre providence entretient avec chaque personne humaine, Vous en qui vivent et s'empressent tous les temps.

 

Extrait de : RECUEILLEMENT. Œuvre de A. D. Sertillages O.P. (1935)

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

commentaires