Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 15:05

Les preuves de la religion … (27)

Il ne manque pas de gens qui pensent que l'incrédulité est une preuve d'absence de pré­jugés et de sagesse, et peut-être est-ce là le motif qui en a porté plusieurs jusqu'au point d'en prendre l'extérieur.

 

Lamentable extra­vagance née de la vanité et de l'ignorance ! Préjugé funeste qu'il est nécessaire de com­battre, et contre lequel il faut prémunir le chrétien dès ses premières années. Un livre comme celui-ci n'est pas l'endroit propice pour dissiper une pareille erreur avec toute l'abondance d'érudition et de réflexions à laquelle convie la matière ; cependant il ne sera pas hors de propos de présenter quel­ques considérations et de consigner ici quel­ques faits, qui pourront servir à constater que la foi n'est pas en opposition avec les lumières et avec la sagesse.

 

En premier lieu, la foi s'exerce sur des objets que l'homme ne peut comprendre à la lumière de la raison ; tellement que s'il veut examiner avec les seules forces de son intel­ligence les mystères augustes que la foi lui enseigne, il reste ébloui et dans les ténèbres. Les sciences humaines ont pour objet les choses que notre raison peut atteindre : donc la foi s'exerçant sur des objets autres que ceux qui occupent la science, l'une ne cause ni tort ni embarras à l'autre.

 

La foi et la science, loin de se gêner et de se faire tort l'une à l'autre, se viennent au contraire réciproquement en aide ; car étant l’une aussi bien que l'autre une lumière ac­cordée d'en haut à l'entendement humain, elles sont comme deux sœurs qui peuvent et doivent vivre dans une étroite amitié, en se rendant des services mutuels. L'homme qui croit, en même temps qu'il possède la science, trouve des raisons nombreuses de s'assurer combien sa foi est solidement fon­dée; et quoiqu'il ne lui soit pas possible de placer dans une lumière complète les mys­tères qui forment l'objet de sa croyance, il sait au moins les rendre plausibles, en les présentant sous mille aspects différents, et en faisant voir que s'ils sont supérieurs à la raison, ils ne sont cependant pas contraires à la raison.

 

La science à son tour peut également recueillir beaucoup d'avantages de la foi, et elle les a recueillis en effet, comme on peut le prouver l'histoire à la main. Si l'on com­pare la science des philosophes païens avec celle des philosophes chrétiens, en ce qui concerne les questions les plus élevées, on verra que les premiers étaient de véritables enfants par rapport aux seconds.

 

Et en effet un enfant avec le seul catéchisme chrétien acquiert des connaissances si relevées, que si Socrate, Platon, Aristote, Cicéron, Sénèque, en un mot, tous les grands hommes de l'antiquité, pouvaient sortir du tombeau, ils écouteraient dans la stupeur et l'admiration. Et à bon droit, puisqu'ils entendraient ex­pliquer avec une simplicité sublime les plus hautes questions sur Dieu, sur l'homme, sur la morale, eux qui consumèrent une longue existence à poursuivre une solution tout au plus vraisemblable de ces questions.

 

Ceci n'est point une exagération, c'est une vérité sur laquelle sont d'accord tous les hommes éclairés; et les incrédules eux-mêmes n'ont pu nier les grands progrès dont l'esprit humain est redevable aux enseigne­ments du christianisme. Comment donc se­rait-il possible que la Religion de Jésus-Christ fût en opposition avec la science, et que l'incrédulité fût la preuve d'une intelligence éclairée? Ce qui a contribué si puis­samment à répandre les lumières sur l'humanité, pourrait-il être l'ami des ténèbres ? Ce qui est descendu du sein de la sagesse infinie, de la source de toute lumière, ne peut être ennemi de la lumière.

 

Ceux qui pensent que l'incrédulité est fille des lumières, montrent qu'ils n'ont qu'une connaissance fort bornée de l'histoire du savoir humain. Il suffit d'ouvrir un de ces ou­vrages qui contiennent les vies des hommes illustres, de ceux qui par leurs talents et leur savoir ont honoré l'humanité depuis l'établissement de la Religion chrétienne, et l'on verra que les savants les plus distingués se sont glorifiés du beau titre de fils de l'Église catholique. Qu'on parcoure les listes des hommes qui se sont le plus signalés dans une branche quelconque des connaissances humaines, et il est bien sûr que l'Église catholique pourra toujours nommer un grand nombre de ses fils, qui sans ces­ser de captiver leur entendement sous le joug de la foi, ont brillé comme des flam­beaux étincelants par leurs talents et leur savoir.

 

Mais quoi ! Ne possédons-nous pas d'im­menses bibliothèques, qui sont comme le dépôt des connaissances humaines? D'où est donc venu cet amas de livres, dont la vue seule nous effraie ? Qu'on les visite, et l’on verra que ces livres sont en immense majorité l'œuvre d'auteurs chrétiens dont la majorité sont des ecclésiastiques.

 

Donc c'est une ineptie de dire que la Religion est ennemie du savoir, que l'incrédulité est une preuve de lumières, et que la foi est l'apa­nage des esprits faibles et étroits ; donc se montrer incrédule pour paraître savant, est un signe évident d'ignorance, c'est une va­nité puérile, c'est une frivolité condamnable, dont doit se préserver avec soin tout homme intelligent et judicieux.

 

La force de cette vérité est si grande, que même au milieu de la dissipation et de l'agitation du monde, l'irréligion commence à être vue de mauvais œil, et la mode insensée de se poser en in­crédule arrive à tomber dans le mépris. Entre personnes bien élevées, même parmi celles qui ont peu d'attachement à la Reli­gion, on regarde comme une chose indigne d'un galant homme l'habitude des propos ir­réligieux.

 

 

Extrait de : Les preuves de la religion mises à la portée des enfants.  Dr Jacques Balmès. (1869)

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Baptiste 08/12/2013 08:36

Bonjour,

Voici ma reconstitution du troisième secret de Fatima, comme promis en la fête de l'Immaculée Conception :
http://prophetiesaintmalachie.over-blog.com/2013/12/reconstitution-du-vrai-3e-secret-de-fatima.html

Union de prières pour le Saint-Père Paul VI !

Présentation

Recherche

Liens