Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 06:13

 

Paroles d'un vrai évêque

 

Les doctrines sont la semence des faits.

 

Le siècle des sophistes est toujours suivi du siècle des barbares.

 

La barbarie dans l'ordre des faits n'est que l'éclosion de la barbarie dans l'ordre des idées.

 

Ce qui est, émane de ce qui fut ; ce qui sera, émane de ce qui est.

 

Avant d'éclore, l'oiseau vit dans l'œuf.

 

Avant de gronder dans la rue, l'émeute fermente dans les âmes. Ainsi, tourner le dos au Pape, c'est tourner le dos à la vérité, à la justice, à la vie ; c'est s'envelopper de ténèbres, marcher d'erreurs en erreurs, de révolutions en révolutions, de précipices en précipices, jusqu'au dernier abîme, au fond duquel est la mort, dans les convulsions de l'agonie. Ainsi ont péri toutes les nations qui ont vécu, ainsi périront toutes celles qui vivent et qui suivent la même voie : Tout règne qui ne te servira pas périra (Is. LXXII, 12 )

 

Aimer le Pape, obéir au Pape, rendre au Pape son autorité tutélaire : c'est la vie.

 

Avoir peur du Pape, s'éloigner du Pape, désobéir au Pape, combattre le Pape, abandonner le Pape : c'est la mort. »

                                                      Mgr Gaume (1802-1879)

 

Ceci était déjà vrai au XIX ième Siècle. C’est encore plus vrai au XXI ième. Une seule condition, une seule, mais absolue : La légitimité. Sans doute, Mgr Gaume aurait –il été «  survivantiste » ? Il avait un grand amour et un grand dévouement à la Papauté. Comme nous, sans doute, il n’aurait pas pu penser que Notre Seigneur puisse  priver l’Église de Son Chef pendant un demi siècle.

 

Un Pape exilé reste un Pape régnant même s’il ne peut ouvertement gouverner. Un Pape exilé, souffrant, sauve les âmes. La souffrance est expiatrice, réparatrice et sert de fondement à toute restauration.

 

L’Église n’est pas guillotinée. Le courant spirituel, la grâce  dans la communion des saints assure le maintien du contact vital. Le retour de SS Paul VI sera tellement miraculeusement opportun  que les ennemis du principe de la papauté seront obligés de reconnaître que « le doigt de Dieu est là ».

 

Ce sera un des motifs de la conversion des orthodoxes, fruit de la consécration au Cœur immaculé de Marie, qu’il fera avec seulement quelques évêques fidèles, au milieu de la tourmente révolutionnaire. Prions les saints évêques comme Mgr Gaume pour ce triomphe.

 

http://amdg.over-blog.fr/

 

elogofioupiou.over-blog.com 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires