Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 12:02

 

 

La vérité est si simple qu’elle ne peut pénétrer un cerveau compliqué; elle est si claire qu’elle est repoussée par une cervelle enténébrée; elle est si franche qu’elle n’est pas accueillie par un esprit entaché d’erreur. Un monde pourri, saturé, imbibé de la pire des erreurs: le libéralisme; macéré, mariné dans cette quintessence de mensonge, est-il capable de voir la Vérité même s’il la regarde bien en face? Pas plus qu’un homme qui, sortant d’une cave obscure, tenterait de contempler le soleil radieux du midi.
Cette vérité qu’on ne peut pas voir, qu’en certains cas on refuse délibérément de voir, c’est que les hécatombes de 1914 et 1939 n’ont pas été des guerres mondiales; ce furent tout simplement les deux premières phases de la Révolution Mondiale patiemment préparée depuis 1789, les deux premiers actes de la grande tragédie que rien ne peut plus arrêter et qui doit se terminer de notre temps, par un troisième et dernier acte, plus palpitant, plus compliqué, plus bouleversant que les deux premiers, et dont l’issue nous présentera le communisme, le Matérialisme ou Libéralisme triomphant sur toute l’humanité subjuguée; ou bien l’Esprit vainqueur de la Matière, la Vérité planant victorieuse sur les débris de l’Erreur.
Les auteurs les plus sérieux, tant de gauche que de droite, ont écrit que la Révolution Française avait déclenché un mouvement mondial qui devait aboutir à une Révolution Mondiale, la vraie, la grande, la désirée, dont la Révolution Française n’avait été qu’un premier essai, un début, l’impulsion initiale. Avant de déclencher cette Révolution Mondiale, que les esprits simplistes attendent toujours mais dans laquelle un monde épuisé se débat depuis déjà trente-six ans, il fallait préparer les institutions, les états, les foules, les chefs politiques, sociaux et religieux.
Et comme ils l’ont été! Par le naturalisme, le matérialisme, le rationalisme, le tolérantisme, les postulats et leurs conséquences de la trilogie Liberté Égalité Fraternité, par les enseignements et les sophismes de la trinité des temps modernes: libéralisme-socialisme-communisme, qui n’est en somme qu’une seule et même chose, une seule et même essence à des stages de maturité différents comme le sont le pépin, le pommier et la pomme.
Une guerre n’apporte aux états qui y participent que des changements territoriaux ou financiers; une fois que la guerre est terminée, on revient au statu quo ante, sans qu’on puisse remarquer de changement appréciable dans le système politique, le mode de vie, les mœurs et la façon de concevoir les choses. C’est ce que nous enseigne l’Histoire de tous les temps.
Mais une révolution apporte, indépendamment des changements territoriaux, des pertes ou des gains financiers ou autres, une transformation complète du régime ou système politique, de la conception ou Vision des choses, du mode de vie, des principes qui doivent diriger la vie politique, économique et sociale.
Adrien Arcand – La République universelle (1950)  *
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2012/09/03/liberalisme-triomphant/
* Prendre note que cette brochure est téléchargeable en PDF
elogofioupiou.over-blog.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Divers sujets ...
commenter cet article

commentaires