Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 08:17

 

Depuis quarante années que dure cette terrible crise de l'Église, un certain nombre de personnes a trouvé refuge dans une position qui s'appelle le sédévacantisme. Par refus du modernisme qui veut faire cohabiter deux vérités contradictoires, ils sont passés à une position qui les amène à l'exact opposé de ce à quoi ils disent adhérer : l'Église Catholique Romaine.

 

Si le modernisme et ses composantes ne sont pas aisés à analyser, étant « l'égout collecteur des hérésies », le sédévacantisme représente une véritable jungle de personnes, de méthodes et de positions, unie seulement par une contradiction naturelle dans les faits de leur position avec l'Église catholique : les lignes qui suivent le montrent aisément.

 

Le socle de base du sédévacantisme consiste à dire que Jean XXIII ainsi que Paul VI ayant proféré des hérésies sont excommuniés (d'autres disent encore que ce n'est pas Jean XXIII qui a été élu et qu'il n'est donc pas pape). Étant excommuniés ils ne sont plus papes, donc les cardinaux ne sont plus cardinaux, donc les papes suivant ne sont pas papes. Mais ils considèrent également le rite de Paul VI comme intrinsèquement invalides, ce qui fait donc que les évêques ne sont plus évêques, et les prêtres ne sont plus prêtres. Bref plus personne n'est plus grand-chose !

 

Parmi les tenants de ces théories, nous pouvons tenter d'esquisser trois profils :

 

-         Le sédévacantiste de base : il y adhère de bonne foi, mène une vie conforme avec les préceptes de l'Église, du moins le croit-il. Car la réalité est tout autre.

Les lieux de messe sédévacantistes étant plus que rares, et refusant d'assister à toute messe même de St Pie V dite « una cum » (en communion) avec le pape, et donc aux messes dites par un prêtre de la FSSPX, ils se coupent de toute pratique religieuse et de tout sacrement. De catholiques qu'ils veulent être, les sédévacantistes sont menés, pour la plupart, à l'abandon de la pratique religieuse.

Même les personnes qui « bénéficient » encore à ce jour de prêtres sédévacantistes seront amenées tôt ou tard dans cette situation de non pratique car n'ayant ni structure ni hiérarchie, ces prêtres indépendants ne seront pas remplacés.

 

-         Les opportunistes : ce sont toutes ces personnes qui se servent des arguments que peut leur fournir la crise de l'Église pour rejeter toute hiérarchie et « se mettre à leur compte ». Il y a plusieurs spécimens dans le genre qui profitent à des degrés divers.

On a le cas d'un prêtre à Nantes dont nous tairons le nom qui mène sa petite chapelle sans trop faire de bruit, bien que se trouvent parmi ses paroissiens certains ses fidèles comme un certain Monsieur Rémy qui sont des champions du dénigrement de la Fraternité Sacerdotale St Pie X, qui se font les chantres de la morale alors que la clarté de leur situation matrimoniale laisse à désirer.

Il y a aussi des gens plus dangereux : c'est ainsi que l'on a eu le cas malheureusement scandaleux de l'abbé de Nantes, qui est passé du sédévacantisme à un progressisme pour le moins original, puis qui a tout simplement glissé vers la secte, problème judiciaire à l'appui.

Et puis il y a ceux qui s'inventent des sacrements ou des dignités : c'est ainsi que certains prêtres sédévacantistes sont allés se faire sacrer par un évêque fou ou par d'autres, dont la validité de l'épiscopat est plus que douteuse, certaines de ces personnes ayant même été « sacrées » plusieurs fois. Tout ceci afin que ces prêtres élaborent autour de leur « épiscopat » de « petites églises » n'ayant pour seul maître qu'eux-mêmes. Sans parler de ceux qui se sont autoproclamés pape.

 

-         Les fous : les compteurs des éternels complots. Ils travaillent souvent avec les précédents. Vous ne connaissez pas le réseau allemand, ayant à sa tête l'abbé Ratzinger et son complice l'abbé Schimdberger, infiltré ayant pour but de rallier la FSSPX ! Et l'abbé Célier, franc maçon renommé ayant la main mise sur l'abbé de Cacqueray et les organes de communication de la FSSPX ! Et ne connaissez-vous pas le terrible Mgr Williamson, qui dirige un réseau de prêtres aux mœurs plus que douteuse ! Leur dernière trouvaille est de laisser entendre que Mgr Lefebvre aurait été assassiné !

Voici le genre d'absurdités qui circulent sur Internet du fait de ces sédévacantistes. Nous en rions ici, mais les graves diffamations répandues par ces imbéciles ne sont pas drôles.

Mais les délires de ces déséquilibrés ne s'arrêtent pas là. Ils s'inventent des « comités internationaux » (composés en réalité d'une personne), des « philosophes éclairés », des études « étonnantes et lumineuses », des « scoops » de fidèles qu'ils inventent eux-mêmes, etc. A ceci s'ajoutent les « survivantistes » qui imaginent toujours que Paul VI kidnappé est toujours en vie, et qui par conséquent, professent leur foi en un pape de 110 ans.

Nous avons donc à faire soit a des gens psychologiquement instables sombrant dans une grave paranoïa, soit à des pervers, soit à des manipulateurs, ou bien les trois à la fois.

           Rien dans cette mouvance sédévacantiste n'est catholique Seuls de braves gens abusés par des manipulateurs et des opportunistes conservent au fond de leur cœur la « paix aux hommes de bonne volonté ». Pour ceux-là la crise de l'Église est sans doute la bonne raison de leur écart. Pour le reste rien n'est catholique, tout va contre la nature de l'Église catholique : refus du pape, ce qui amène nombre d'antipapes, aucune hiérarchie ne les organise, chapelles « autocéphales », arrêt de la pratique religieuse, éloignement des sacrements, manipulations grossières, diffamations immondes.

            Le sédévacantisme éloigne de l'Église autant qu'il rapproche de la secte. De catholique, les sédévacantistes n'en n'ont ni la doctrine (les porte de l'enfer ne prévaudront pas contre l'Église), ni l'attitude (schismatique par refus du pape), ni la volonté (sans hiérarchie ni ordonnancement).

 Austremoine

http://christus.imperat.over-blog.com/article-25359615.html

 

 

Je viens de découvrir votre article sur le sédévacantisme et je suis bien d’accord avec vous sur son absurdité radicale.

 

Cependant  je vois que vous n’avez pas compris que les survivantistes, eux font la différance entre le faux Paul VI décédé en 1978 et le VRAI TOUJOURS VIVANT.

 

Vous devez tenir compte des prophéties etc.  Nous sommes à la fin des temps et l’Église doit passer par où son fondateur a passé.

 

Rire de son âge n’ajoute rien à votre article, loin de là…  il est encore vivant et les preuves sont réelles. Voilà…

 

http://elogofioupiou.over-blog.com/article-ss-paul-vi-et-les-saints-anges-119008185.html

 

http://elogofioupiou.over-blog.com/article-reflexions-concernant-les-medisances-sur-la-vie-de-ss-paul-vi-119028019.html

 

 

Donnez vous la peine de lire les articles sur : http://paulvipapemartyr.over-blog.com/

 

http://amdg.over-blog.fr/

 

élogofioupiou.over-blog.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires