Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 20:02

Vous le savez, une des causes majeures du châtiment actuel (42 ans d'exil du Saint Père) est la luxure des catholiques. En masse, ils ont rejeté l'encyclique Humanae Vitae de Paul VI, publiée en 1968.

Seulement 4 ans après, le châtiment débutait par l'exil d'abord intermittent (1972) puis définitif (1975) du Pape.

A ce sujet, citons un extrait de la lettre de Mère Marie Godinho (rédigée sous serment) à Pie XII; …

"Jacinthe m’a ensuite demandé de dire au Saint Père et à Son Excellence, l’évêque de Leiria, que la maison  que j’occupe à Fatima doit s’appeler « la Maison de Notre Dame du Rosaire de Fatima », et que les sœurs de cet ordre, après leur approbation, devraient prendre le nom de « Sœur Clarétaines de Mère Marie da Costa », et qu’elles se garderaient unies au Vatican afin de se préparer à l’année 1972, à cause des péchés d’impureté, de vanité, et de luxe immodéré qui apporteraient de grands châtiments au monde, ce qui causerait de grandes souffrances au Saint Père. 'Pauvre Saint Père' dirait-elle."

Sur cette terre, la pureté est peut-être notre plus grande épreuve, en tout cas une des plus grandes, et ce n'est pas un hasard si Dieu a choisi la circoncision comme signe d'alliance sous la religion mosaïque, qui préparait la religion catholique.

Le baptême a remplacé la circoncision, appelant les hommes à une encore plus grande pureté (l'interdiction totale du divorce par la morale évangélique, l'exhortation à la circoncision du coeur, à la pureté d'esprit, à la vie de la grâce et l'amour de Jésus-Christ).
Pour autant, les hommes ont-ils obéi à cette morale évangélique?
Globalement, bien peu l'ont fait, non pas que Dieu soit trop exigeant, évidemment, mais l'homme est de mauvaise volonté... par sa propre faute.

 Venons-en maintenant à la question du péché originel et du mode de reproduction humaine.

Saint Jean Chrysostome:

"Dans le paradis, Adam et Ève vivaient comme dans un autre ciel, et ne cherchaient rien au-delà du bonheur de s'entretenir avec Dieu. Point de désirs sensuels, point d'enfantements douloureux; la virginité, leur parure, s'épanchait de leur coeur, comme un beau fleuve d'une source limpide... Mais après qu'ils eurent désobéi au Créateur, et qu'ils furent condamnés à devenir cendre et poussière, ils perdirent le privilège de la virginité avec celui du bonheur... Vaincus, punis, dépouillés de ce vêtement royal, de cet auguste diadème, ils furent dévoués aux souffrances, au trépas, et le mariage commença, signe de servitude et de mortalité. Ce qui l'a rendu nécessaire, c'est le péché, c'est la mort; car, là où est la mort, là est le mariage... Si l'homme, persévérant dans l'obéissance, eût dédaigné l'arbre de la volupté, le genre humain se serait multiplié par une autre voie. Quel moyen Dieu eût-il employé pour arriver à son but? Je ne saurais l'expliquer; mais il est certain qu'il l'eût fait sans le secours du mariage."

Saint Grégoire de Nysse:

"Si l'homme n'eût pas péché, s'il ne fût pas déchu de son état presque angélique, la propagation charnelle n'eût pas été nécessaire à la perpétuité de la race humaine. Le péché a fait succéder la loi des brutes au mode presque angélique par lequel la génération aurait eu lieu dans le paradis."

Saint Jean Damascène était du même avis.

Les Pères qui partagent cette opinion se fondent sur ces deux versets des Saintes Écritures:

"Ils étaient nus tous deux [n.b. Adam et Ève], l'homme et sa femme, sans en avoir honte." (Genèse 2:25) 

"L'homme, élevé en honneur, n'a pas compris sa dignité; il s'est comparé à la brute, et lui est devenu semblable" (Psaume 48:21)

Source: tome premier, page 237-238, du livre de l'Abbé E. Martin "Saint Jean Chrysostome, ses oeuvres et son siècle".

L'Abbé Martin fait remarquer que cette opinion "singulière et naïve" de certains Pères tend à avilir le mariage. Or, en réalité, tout dépend de l'esprit des époux, comme vous le verrez dans la suite de cet article. Par ailleurs, le mariage aurait très bien pu exister sans cette façon charnelle de se reproduire que nous connaissons sur Terre... Enfin, cette institution divine ne se résume vraiment pas à cela, car personne ne doit se marier pour le plaisir de la chair.

Dans le langage populaire, nous nommons en toute sagesse les organes de la reproduction "parties honteuses".

Cette expression se trouve bien sûr dans la Bible:

"Voici que je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille et qui garde ses vêtements, pour ne pas aller nu et ne pas laisser voir sa honte!" (Apocalypse 16:15)

Extrait de :http://mission-divine-econe.over-blog.com/2014/06/le-peche-originel-et-le-mode-de-reproduction-humaine.html

 

Elogofioupiou.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens