Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 15:25

                        

Extrait des visions de Ste Françoise Roumaine.

Il faut ajouter que les démons des airs et de la terre qui firent partie du premier ou du deuxième ordre de la hiérarchie céleste souffrent de plus grands supplices que les autres déchus d'un rang inférieur.

 

Il en va de même pour les prisonniers de l'abîme in­fernal. Plus ils ont jadis occupé dans le ciel une place élevée, plus ils sont maintenant tourmentés cruellement, parce qu'ils ont été plus coupables que leurs inférieurs.

 

La bienheureuse Françoise Romaine, lorsque éclataient de violentes tempêtes qu'elle reconnaissait produites par les malices des démons de l'air, avait coutume d'al­lumer des cierges bénits et d'asperger la maison d'eau bénite. Elle assurait que c'était là le remède le plus efficace contre les tourmentes delà nature nées de cette cause.

 

Elle disait aussi que les esprits mauvais qui habitent parmi nous, nous sont donnés pour nous éprouver, sont tombés du dernier chœur céleste, de celui des Anges.

 

De même, d'après elle, les Anges qui nous sont accor­dés par la bouté divine, pour nous garder, font tous aussi partie du dernier chœur.

 

Les démons chargés de nous tenter travaillent sans relâche à nous faire périr. Ils s'y acharnent de tant de manières, avec des moyens si puissants, avec tant d'astuce, de malice et d'habileté, que l'homme qui peut échapper à un tel nombre de pièges et d'embûches, doit s'estimer véritablement heureux; car l'âme, à moins qu'elle ne soit extraordinairement vigoureuse et coura­geuse, est perpétuellement tracassée et attaquée par l'armée des esprits pervers soit d'une façon, soit d'une autre.

 

Lorsque les âmes viriles ne se laissent pas vaincre par ces tentations, mais leur résistent avec constance, les démons tombés du dernier chœur des anges recon­naissent leur impuissance et appellent à leur aide d'autres esprits plus astucieux et plus remplis de malice.

 

Ces nouveaux arrivants enseignent alors aux diables chargés de nous éprouver ; comment ils doivent s'y prendre pour tenter et tourmenter les âmes qui se dé­fendent avec un courage et une persévérance extraor­dinaires, en les attaquant avec une violence extrême.

 

Il en arriva ainsi à la bienheureuse Françoise Romaine, ainsi qu'elle le déclara à son confesseur; car non seu­lement elle était tentée et tourmentée par l'inique esprit chargé auprès d'elle de ce rôle, mais elle l'était encore continuellement par les démons des airs, déchus du chœur des séraphins, et par d'autres diables de la terre ; et elle était en butte aux attaques non pas d'un seul d'entre eux, mais de plusieurs.  (A suivre)

 

Extrait de la : Vie de Ste Françoise Roumaine. (Chapitre III) Thibaud-Landriot et Cie 1841.

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires