Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 08:04

 

imaginez-vous  que  vous  étés  comme  Lazare,  enferme dans le tombeau,  et déjà livrée à cet affreux travail de décomposition qui fait  du corps le plus robuste « un objet qui n'a de nom dans aucune langue... » Dites alors a Jésus : « Seigneur, si vous le voulez, vous pouvoir me faire passer de la mort a la vie ! » Pour en obtenir la grâce, demandez-vous comment Jésus-Christ a ressuscite Lazare.

Il y a eu plusieurs particularités qui ont prépare et ac­compli la résurrection de Lazare. A vous aussi plusieurs choses sont nécessaires :

 

Il faut premièrement prier. « Seigneur, celui que vous aimez est malade», dirent Marthe et Marie a Jésus. Si vous voulez ressusciter à la grâce, il est nécessaire de prier,  de prier avec  humilité,   avec  une   vive   confiance ;   de  prier  avec persévérance.   Dites-lui donc avec humilité : Seigneur, cette pauvre âme que vous avez créée a votre image et a votre ressemblance, que vous avez rachetée de votre sang précieux, que vous avez adoptée au baptême, et élevée a la plus haute

dignité, elle est toute défigure, toute couverte de lèpre et remplie d'imperfections. Jetez donc sur elle un regard de miséricorde !   Continuez  à  prier  avec  une  vive  confiance pour vous et pour les autres... Vous ressusciterez, si vous y êtes fidèle.

 

En second lieu, entendre la divine parole. Les prières de Marthe et de Marie ne suffirent pas pour ressusciter Lazare. Il a fallu de plus la divine parole. Il ne suffira peut-être pas que les âmes pieuses et les saints Anges prient pour nous, ni même que nous joignions nos supplications aux leurs ; il sera en outre nécessaire que nous écoutions la divine parole, et que nous la méditions dans le silence de la retraite. Tant que les apôtres négligèrent ce point important, tantôt lâches et pusillanimes, tantôt curieux et téméraires, ils abandonnèrent le Seigneur ; mais a peine se furent-ils retires dans le cénacle, en compagnie de la sainte Vierge, a peine eurent-ils médite les paroles de la vie éternelle sorties de la bouche du Sauveur, que, revêtus a 1'instant de la vertu du Très-Haut, et changes en d'autres hommes, ils convertirent le monde. Prenez donc la résolution de faire une bonne retraite spirituelle, afin d'entendre et de méditer la parole de Dieu dans la solitude. Vos bons désirs seront peut-être inefficaces, votre conversion sera illusoire, comme elle 1'a été jusqu'a pressent, si vous n'en venez pas la. Et pourquoi ne le feriez-vous pas ? Si Naaman, quelque répugnance qu'il eut pour le remède qui lui était indique, suivit le conseil du serviteur de Dieu, afin d'être guéri de sa lèpre, pourquoi n'accepteriez-vous pas de faire une retraite si salutaire qui vous est recommandée dans le but de vous purifier de votre lèpre spirituelle ?

 

En troisième lieu, il faut renoncer d l'occasion du péché. Enlevez la pierre ! dit Jésus. Et pourquoi donc, Seigneur, ordonnez-vous d'enlever la pierre qui ferme l'entrée du sépulcre ? Une pierre était donc capable d'empêcher la résurrection de Lazare ? Et puisque, en ressuscitant, vous avez soulevé la pierre qui fermait votre sépulcre, ne pouviez-vous pas faire que celle-ci s'enlevât d'elle-même, quelque pesante qu'elle fut ? Non, répond-il par la bouche de saint Augustin, ce n'était pas cette pierre matérielle qui offrait un obstacle a ma puissance ; mais, comme la résurrection matérielle est une vive image de la résurrection spirituelle, cette pierre était la figure des pierres de scandale qui devaient empêcher la résurrection de tant d'âmes. Voulez-vous donc ressusciter ? Enlevez ces pierres de scandale, éloignez-vous de ces occasions qui ont jusqu'ici rendu inutiles les efforts de ma grâce... cette maison... cette personne... ce divertissement... qui sont la cause de votre perte et de votre ruine. Voulez-vous vraiment ressusciter ?... Voulez-vous retrouver la paix et la joie du coeur ?... Tenez-vous loin de l’occasion... rompez cette amitié... sachez bien que de la dépend votre conversion... votre salut éternel.

 

En quatrième lieu, ressembler a Lazare dans sa corruption. Quelle humiliation pour lui ! Il n'était déjà plus qu'un cadavre infect ! Il était mort depuis quatre jours ! Mais c'est une heureuse humiliation, puisqu'elle est suivie d'une résurrection et d'une vie glorieuse. Si vous voulez ressusciter ainsi, vous qui êtes morte a la grâce, vous devez vous mettre aux pieds du ministre du Seigneur et lui révéler toutes vos faiblesses et toutes vos misères, vous gardant bien de les exposer seulement en gros ou de les couvrir hypocritement du voile de la vertu. Montrez-les à découvert, sans vous excuser. Terrible confusion ! Vous devez pourtant la supporter : cela est indispensable. Ou la confusion, ou la damnation. Mais quelle gloire cette confusion n'apportera-t-elle pas au ciel et a vous-même ?... Oui, mon Dieu, je veux la subir, coûte que coûte. J'ai eu le courage de commettre la faute, il est juste que j'aie le courage de la confesser.

 

Il faut sortir du sépulcre. — Admirez la bonté de Jésus : « Il pleura ». Eh ! Pourquoi ces larmes, ô Seigneur ? Je le comprends; vous les versez, non pas sur ce cadavre, mais sur mon âme et sur tant d'autres qui, comme elle, sont mortes devant vous ; non plus depuis quatre jours, mais peut-être depuis un grand nombre d'années. Je vois que si, véritablement, je veux ressusciter à la grâce, loin d'irriter votre justice, la vue de mes misères excitera et attendrira votre bonté infinie, et la portera a avoir pitié de moi... Oui, c'est pour cela que Jésus frémit et se troubla.

La pierre du sépulcre étant ôtée, il leva les yeux au ciel, remercia son Père, éleva la voix et dit avec un ton de souveraine autorité : « Lazare, sortez du tombeau ! » Et au même moment, celui qui était mort sortit vivant du sépulcre, les pieds et les mains lies, enveloppe d'un linceul, et la tête couverte d'un suaire. O prodige de la toute-puissance divine ! Mais le miracle que le Seigneur fera à votre égard en vous rendant à la vie de la grâce sera encore plus grand. Le prêtre, revêtu du pouvoir même de Jésus-Christ, dira avec autorité : «Satan, sortez de cette âme, » et a l’instant l’enfer abandonnera sa proie, et le ciel comptera une élue de plus, et 1'Eglise essuiera vos larmes, et les anges vous féliciteront. Et si, combattant contre vos habitudes vicieuses, vous savez rompre ces liens, quelle gloire vous apporterez au Seigneur ! Quelle joie et quelle allégresse vous causerez a 1'Eglise !

 

Quelle paix et quelle félicité goûtera votre âme ! Vous qui êtes coupable, voulez-vous d'un si grand bonheur ? Eh bien, il est entre vos mains.                                                       (Père mach.)

 

 

FETE DU JOUR: Saint   Gabriel,   archange.

gabriel dont le nom signifie : la force de Dieu, est un des sept esprits qui se tiennent sans cesse au près de 1'Eternel, messagers célestes charges par lui des missions les plus importantes au près des hommes. Gabriel est 1'Ange de l'Incarnation : c'est lui, affirme une pieuse tradition qui, aux tristesses de la malédiction première, mêla le consolant espoir d'un Messie rédempteur. Lorsque les temps furent proches, Gabriel annonça au prêtre Zacharie la naissance de Jean-Baptiste, le précurseur de Jésus. Puis, quand eut sonné 1'heure des miséricordes divines, il vint au nom du Très-Haut demander a Marie de consentir a devenir la mère virginale du Rédempteur ; 1'archange reporta au ciel le flat de l’humble vierge de Nazareth, et le Verbe se fit chair !... Mais la mission de Gabriel n'était pas terminée. Dieu, disent les saints Pères, 1'avait donne pour ange gardien a la très sainte Vierge ; il accompagna donc Marie dans les jours de son pèlerinage, préservant la sainte Famille de tout danger et la consolant dans ses peines.

 

Extrait de ; LECTURES   MEDITEES  (1933)

 

elogofioupiou.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernard Vioret 05/04/2013 13:33

Il y a apparemment de nouvelles informations à ce propos, présentées sur youtube www.youtube.com/watch?v=ghwGW0PdY3U et un site internet www.lesecretdespapes.fr