Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 20:28

         

 

Dans le Psaume 73 de la Bible, le Psalmiste parle en termes très clairs de la ruine du Temple de Jérusalem, brûlé par les Chaldéens, en l'an 586 avant J. C. Il appelle la colère de Dieu sur les païens sacrilèges qui ont détruit ce Temple magnifique, que le Seigneur lui-même avait demandé au roi Salomon.

 

En voyant la désolation dans certaines de nos églises, dépouillées des Crucifix, des Statues, des Stations du Chemin de la Croix, et même des riches Tabernacles et des Autels en marbre, élevés par la piété des fidèles et payés par leurs offrandes au Seigneur. Nous serions tentés de redire les supplications du Psalmiste :

 

Pourquoi, ô Dieu, nous as-tu sans fin rejetée ? Pourquoi fumes-tu de colère contre les brebis de ton pâturage ?

Souviens-toi de ton peuple, que tu as acquis jadis, que tu rachetas pour tribu de ton héritage ; souviens-toi du mont Sion où tu fis ta demeure. . .

 

Porte tes pas aux ruines éternelles : L'ennemi a tout détruit dans le sanctuaire. Tes adversaires ont rugi en plein lieu d'assemblée ; et pour emblèmes, ils ont mis leurs em­blèmes.

 

On les a vus, pareils à qui brandit la hache au milieu d'un hallier, briser à l'envi tes sculptures, à coups de masse et de marteau. Ils ont livré au feu ton Sanctuaire ; ils ont abattu et profané la demeure de ton Nom.

 

Ils ont dit, en leur coeur : « Détruisons-les d'un coup ! Brûlons, dans le pays, les lieux où Dieu convoque ! »

 

Nos Signes (nos Croix), nous ne les voyons plus. . . Il n'est plus de prophète, et personne, chez nous, ne sait jusques à quand. . .

 

Jusqu’à quand, ô Dieu, l'oppresseur blasphémera-t-il, l'ennemi outragera-t-il ton Nom à jamais ?

 

Pourtant, Dieu est mon Roi depuis les temps antiques ; il est l'auteur des délivrances, au milieu du pays. Seigneur, c'est toi qui divisas la mer par ta puissance, qui brisa sur les eaux les têtes du Dragon. . .

 

A toi le jour, à toi aussi la nuit : c'est toi, Seigneur, qui disposas les astres et le soleil. C'est toi qui assignas ses limites à la terre ; l'été comme l'hiver, c'est toi qui les formas.

 

Lève-toi donc, ô Dieu, prends en main ta querelle : sou­viens-toi que l'impie t'outrage chaque jour. N'oublie pas les cris de tes adversaires, la clameur d'ennemis qui va toujours croissant !

 

Cependant, dans les deux Psaumes suivants, 74 et 75, le Seigneur intervient et montre sa puissance en terrassant ses enne­mis et en sauvant son peuple ...

 

Extrait de : La CROIX, étendard du Christ Roi. Chanoine Georges Panneton

                    Édition LE BIEN PUBLIC  (1972)

                    Trois-Rivières, Canada.

 

elogofioupiou.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires