Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:26

 

 

L'hymne Vexilla Régis, que l'Église chante au temps de la Passion, a été composée au VIe siècle, par le Père Venance Fortunat, religieux poète, à la demande de sainte Radegonde, veuve de Clotaire 1er, roi de France. Ayant fui la cour pour devenir religieuse moniale, elle fonda le monastère de Sain­te-Croix, à Poitiers, dont le P. Venance Fortunat était l'aumônier. Plus tard, celui-ci devint évêque de Poitiers. Voici la traduction de cette hymne ad­mirable, dont le latin et le grégorien ont enchanté et édifié tant de générations de chrétiens :

 

1—L'Étendard du Roi s'avance : voici que brille le mys­tère de la Croix, sur laquelle celui qui est la Vie a souffert la mort, et par cette mort nous a donné la vie.

 

2—C'est là que, transpercé du fer cruel d'une lance, son côté épancha l'eau et le sang, pour laver la souil­lure de nos crimes.

 

3—Il s'est accompli l'oracle de David, qui, dans ses vers inspirés, avait dit aux nations : «Dieu régnera par le bois ».

 

4—Tu es beau, tu es éclatant, arbre paré de la pourpre du Roi ; noble tronc appelé à l'honneur de toucher des membres si saints.

 

5—Heureuse Croix ! Tu as porté, suspendu à tes bras, Celui qui fut le prix du monde. Tu es la balance où fut pesé ce Corps, notre rançon ; tu as enlevé à l'enfer sa proie.

 

6—Salut? Ô Croix, notre unique espérance ! En ces jours de la Passion du Sauveur, accrois la grâce dans les justes, efface les crimes des pécheurs.

 

7—Que toute âme vous glorifie, ô Trinité, principe de notre salut ! Vous nous donnez la victoire par la Croix, daignez y ajouter la récompense.

 

Amen.

 

Fin de cette série

 

Extrait de : La CROIX, étendard du Christ Roi. Chanoine Georges Panneton

                    Édition LE BIEN PUBLIC  (1972)

                    Trois-Rivières, Canada.

 

elogofioupiou.com

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires