Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 15:18

 

 

  108 — « FLOS FLORUM »  = S.S. Paul VI.

  109 — « DE MEDIETATE LUNAE » = antipape « Jean-Paul 2" ».

  110 — « DE LABORE SOLIS » = antipape « Benoît 16 ».

  111 — « DE GLORIA OLIVAE » = « Successeur » de S.S. Paul VI et « dernier » pape de l'Église Catholique, c'est-à-dire celui qui consom­mera la mort mystique de l'Église sous l'Antéchrist.»

  

« Alexandre V, vieillard plein de vertu (2), élu par le concile de Pise pour mettre fin au trouble de l'Église, ne fit qu'accroître la confusion. Avec lui, chrétienté jusque-là partagée entre deux pontifes, allait désormais en connaît trois !  (Voici la suite)

 

 « Face aux deux antipapes : Luna Cosmedina et Flagellum Solis, il paraît bien que la prophétie témoigne en faveur du pape authentique, Innocent VII, en le qualifiant d'Astre Meilleur : DE MELIORE SIDERE.

 

« En tout cas, l'étroite référence des deux prochaines devises à celles du Schisme ne laisse pas d'être troublante et ne peut que nous remplir de crainte pour les temps qui viennent » Ainsi s'exprimait R. Auclair en 1969, faisant vraiment ici un travail inspiré...

 

Mais poursuivons la Prophétie de St Malachie, aux devises si révélatrices :

 

« DE GLORIA OLIVAE » sera la devise du « Successeur » de S.S. Paul VI et « dernier » pape de l'Église Catholique. «Déduction importante, :(Pour une bonne réflexion ici, si vous le voulez, nous travaillons au conditionnel.)  Si, selon les prédictions et ils sont très nombreuses, Paul VI serait toujours vivant, le  «successeur» véritable ne pouvait être J.P.1.  (D’ailleurs dans notre analyse, après les faits, nous serions justifiés de l’ignorer complètement, car il n’a jamais vraiment agit comme tel et ce sera la bonne chose à faire.) Ce qui nous permettra de placer Benoît 16, comme un antipape, successeur de JP 2 lui même un antipape.» NDLR Ce paragraphe est de  «elogofioupiou.com»

 

Et ainsi se termine la Prophétie de St Malachie sur la succession des papes jusqu'à la mort mystique de l'Église Catholique sous l'Antéchrist.

 

Récapitulons, avec les bons personnages et comme vous verrez c’est clair, très clair. Car dans les prophéties il y a deux antipapes successifs, le 109e  et le 110e, le dernier étant le 111e.

 

108 — « FLOS FLORUM »  = S.S. Paul VI.

109 — « DE MEDIETATE LUNAE » = antipape « Jean-Paul 2" ».

110 — « DE LABORE SOLIS » = antipape « Benoît 16 ».

111 — « DE GLORIA OLIVAE » = « Successeur » de S.S. Paul     VI et « dernier » pape de l'Église Catholique, c'est-à-dire celui qui consom­mera la mort mystique de l'Église sous l'Antéchrist.

 

Dans son étude en bien des points remarquable sur « la Prophétie des Papes » de St Malachie, R. Auclair souligne la constante ordonnance de celle-ci autour des nombres 111 ou 11 ou bien de leurs divers multiples. Les exemples qu'il donne sont assez fulgurants et en tout cas confirment sans équivoque possible que « De Gloria Olivae » est bien le « dernier » Pape, puisque le 111e.

 

Et pourtant la Prophétie parle d'un Pape après « De Gloria Olivae ». Remarquons qu'il tranche nettement dans sa désignation, avec ses cent onze prédécesseurs : d'une part, sa devise... n'en est pas une, c'est un nom, et même plutôt qu'un nom, c'est l'appellation générique donnée à tous et à chacun des Papes : Pierre de Rome ou le Romain; d'autre part, ce nom est accompagné de tout un petit laïus qui tranche complètement avec la concision prophétique si remarquable des devises, parce qu'il est tout simplement un résumé scholastique exposant (tel qu'un élève consciencieux mais peu avancé le ferait), les indications fournies par la Tradition et la Ste-Ecriture sur la Fin des Temps. On est loin de la fulgurance sobre, d'inspiration toute divine des cent onze précédentes devises !...

 

Or, il se trouve qu'il est apocryphe, qu'il ne fait pas partie de la prophétie de St Malachie et cela ne nous surprend guère : selon certains commentateurs, ce résumé explicatif entourant le mystérieux « Pierre le Romain » et « un ajout fait par le dominicain Chaccon en 1550, avant la première publication de la prophétie de St Malachie en 1595, par le bénédictin Arnold de Wion »  «Jean Marty, Feuillet « Le Souverain Pontificat de notre temps ».

 

Mais si le laïus est un rajout apocryphe, il existera bien, Pierre de Rome !!!  Mais loin d'être ce Pape affrontant la tribulation de l'Antéchrist comme l'avait imaginé scolastiquement notre dominicain, il sera au contraire le plus glorieux saint pape que l'Église Catholique n’ait jamais connu ! S'il n'est pas inclus numériquement dans la liste de St Malachie, c'est parce qu'entre le « successeur » de S.S. Paul VI et lui, IL Y A TOUT UN MONDE QUI S'ÉCROULE, il y a le déluge de feu engloutissant l'Antéchrist dont la mort manifestera la Fin effective du Temps des Nations et de l'Église dans leur forme actuelle. Après « De Gloria Olivae » et la chute de l'Antéchrist, un autre Age s'ouvre, c'est ce du Règne Spirituel du Christ sur une terre et sous des cieux rénovés...

Et cependant, comme nous le verrons plus loin, pour commencer ces 1 000 ans, il y aura un DERNIER Pape (avec le 70e et DERNIER Roy de France au nom si inspiré puisqu'il manifestera la gloire suréminente, l'apogée de Papauté, en même temps qu'une admirable récapitulation de la vertu manifestée par tous et chacun des Papes que l'Église Catholique aura connus en 2 000 ans d'existence; ce qui est, encore une fois, magnifiquement illustré par ce ne générique, Pierre le Romain : en vérité, pour lui qui récapitule toute la papauté qui en montrera la beauté, sans ombre, aux hommes « dont il fera les délices» (prophétie privée), il ne pouvait pas y avoir de devise dont le propre est précisément de particulariser le pontife qu'elle désigne !

 

Notons simplement, pour terminer ce point, que ce merveilleux règne Saint Pape et du Grand Monarque est comme une projection hors du Temps L'Église et des Nations, puisqu'il aura lieu après la chute de l'Antéchrist qui clôt ce Temps, ce que la prophétie de St Malachie illustre si bien en n'attribuant à pape « Petrus Romanus », AUCUNE DEVISE mais une dénomination générique le séparant ainsi très nettement de tous ses prédécesseurs.

 

(A suivre)

 

 

     Inspiré de : L’extraordinaire Secret de La Salette. (1988)

                       Avec modifications appropriées pour 2013, par elogofioupiou

 

 

elogofioupiou.com

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires