Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 09:50

 

 

La Fin de Jérusalem

Il n'est pas meilleure méthode pour se guider dans notre Fin des Temps, que de prendre leçon de ce qui s'est passé dans la première Fin eschatologique, celle de Jérusalem en 70 de notre ère : on sait que les Fins eschatologiques (Jérusalem en 70, notre Fin des Temps et la Fin du Monde après les 1 000 ans) sont tellement ressemblantes que Notre-Seigneur Jésus-Christ les a liées en une seule Prophétie.

 

Or, Jérusalem déicide en 70 était éminemment la figure de l'Église conciliaire, de cette « Rome qui a perdu la Foi » en notre Fin des Temps. Il y avait dans Jérusalem des Juifs déicides qui refusaient de se convertir au Christ qu'ils venaient de crucifier, et il y avait des Juifs chrétiens.

 

Dans Rome, la Jérusalem actuelle, il y a aussi des chrétiens déicides qui viennent de crucifier le Christ dans le Concile Vatican II et réellement dans son Vicaire, le Pape Paul VI, des modernistes déicides avec toute la hiérarchie et singulièrement « Ben 16 » à leur tête, et il y a aussi des chrétiens de Tradition qui refusent d'endosser ce crime et qui luttent pour garder la Foi Catholique.

 

Et que doivent faire ces résistants de la Foi pour garder cette Foi « jusqu'à la fin », ce qui veut encore dire jusqu'à l'excès de l'Amour ? Pour garder l'Unité de la Foi et sauver leurs âmes ? Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui ne peut ni se tromper ni nous tromper, nous l'enseigne dans cette Prophétie magistrale qui réunit toutes les Fins eschatologiques : « Quand vous verrez l'abomination de la désolation que Daniel a prophétisée — que celui qui lit entende ! — quand vous verrez l'abomination de la désolation dans le lieu saint... ALORS QUE CEUX QUI SONT DANS LA JUDÉE SE RETIRENT DANS LES MONTAGNES. »

 

Ô conservateurs, vous qui lisez, comprenez-vous, entendez-vous ce que cette parole signifie pour vous après l'abomination d'Assise et celles qui l'ont suivie ? En tout cas, voyez, considérez quelle fut l'attitude des premiers chrétiens; Bossuet dit : « Les premiers chrétiens obéirent à la parole de leur Maître. Quoiqu'il y en eût des milliers dans Jérusalem et dans la Judée, nous ne lisons ni dans Josèphe, ni dans les autres histoires, qu’il ne s’en soit trouvé aucun dans la ville quand elle fut prise. Au contraire, il est constant par l'histoire ecclésiastique et par tous les monuments de nos ancêtres, qu'ils se retirèrent à la petite ville de Pella dans un pays de montagnes auprès du désert, aux confins de la Judée et de l'Arabie.

 

« On peut connaître par là combien précisément ils avaient été avertis; et il n'y a rien de plus remarquable que cette séparation des Juifs incrédules d'avec les Juifs convertis au christianisme; les uns étant demeurés dans Jérusalem pour y subir la peine de leur infidélité, et les autres s'étant retirés, comme Loth sorti de Sodome, dans une petite ville où ils considéraient avec tremblement les effets de la vengeance divine, dont DIEU avait bien voulu les mettre à couvert » (Bossuet, « Discours sur l'Histoire Universelle », IIe part., ch. XXII. 296)

 

 

Et les chrétiens de la seconde Fin, obéiront-ils enfin à la Parole de leur Maître ? Se détacheront-ils enfin de cet anti-pape « Ben16 », vil « aumônier de la synarchie », qu'ils s'obstinent, au rebours non seulement de la Foi mais de la raison humaine, à considérer comme Pape, Vicaire du Christ (ô abomination !), comme si l'Église Catholique allait se continuer et devait le faire par les Anne, Caïphe, « Ben 16 » !!! Ce « Ben 16 », fantôme diabolique de « pape » qui les accroche et les fait rester dans la Rome moderniste, la Jérusalem qui doit être effroyablement châtiée et finalement « disparaître » comme nous l'assure la T.S. Vierge ? Veulent-ils terminer misérablement avec elle, en mangeant leurs enfants et en se tuant mutuellement comme les Zélotes Juifs sous les murs de Jérusalem qui se haïssaient tellement les uns les autres qu'ils préféraient s'entretuer plutôt que de faire front commun contre l'Ennemi ?

 

Conservateurs, si vous vous obstinez à rester dans Jérusalem, à reconnaître « Ben 16 » comme Pape authentique, vous risquez de périr avec lui. Il faut sortir de Jérusalem, faire consister l'Unité visible, sinon dans la survie mystérieuse du Pape Paul VI, au moins dans l'attente du Saint Pape, c'est-à-dire X s'élever sur les montagnes de la Foi et de l'Espérance véritables en dehors de la Rome maudite, comme les premiers chrétiens l'avaient fait. Bossuet nous assure « qu'il ne s'en est trouvé AUCUN dans la ville quand elle fut prise ».

 

Ô douleur de la seconde Fin, qui voit la plupart des chrétiens encore dignes de ce nom toujours dans les murs de « Jérusalem », à la veille de son encerclement et de sa destruction radicale par les troupes de l'Antéchrist personne !!!

 

Monseigneur Lefebvre lui-même n'a-t-il pas dit aux ordinations du 29 juin 1987 à Écône : « L'ANTÉCHRIST APPROCHE, c'est une évidence claire !... ». Il ne lui reste plus qu'à s'accorder avec ce qu'il a dit en sortant des « murs de Jérusalem » c'est-à-dire en faisant rupture complète avec cette Rome qui « a perdu la Foi » et qui va très bientôt devenir, après la disparition de « Ben 16 », le « Siège de l'Antéchrist »...

 

Inspiré de : L’extraordinaire Secret de La Salette. (1988)

                       Avec modifications appropriées pour 2013, par elogofioupiou

 

NDLR : Si Paul VI n’apparaît pas bientôt.  Il nous faudra prier avec plus de confiance. Il nous faut, avoir une foi à déménager la montagne. Une fois nos prières bien faites, la balle est dans le camp du Bon Dieu. C’est à Lui d’agir, et Il le fera a son heure. Ensemble nous y parviendrons. Ne lâchons pas. Union de prières avec J.M.J.

 

elogofioupiou.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires