Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 21:25

M. Laffineur:    Je transcris fidèlement les paroles de Conchita à différentes personnes au sujet de l'Avertissement.

 

19 juin 1965

"Voici par écrit l'Avertissement qui me fut donné par la Sainte Vierge quand j'étais seule aux Pins, le 1er janvier de cette année. Je transcris fidèlement le texte tel que je l'ai reçu".

L'AVERTISSEMENT

L'Avertissement que la Vierge va nous envoyer.

C'est comme un châtiment. Pour rapprocher les bons davantage de Dieu, et pour avertir les autres. En quoi consiste l'Avertissement, je ne puis le révéler. La Vierge ne m'a pas dit de le dire. Ni rien de plus.


Dieu voudrait que grâce à cet Avertissement. NOUS NOUS AMENDIONS ET QUE NOUS COMMETTIONS MOINS DE PECHES CONTRE LUI.


Comme je demandais à Conchita si cet Avertissement causerait la mort, elle écrivit immédiatement en note:
"Si nous en mourons, cela ne sera pas le fait de l'Avertissement lui-même, mais bien de l'émotion que nous ressentirons en voyant et en sentant l'Avertissement".

Ces paroles simples et précises sont très claires. Elles devraient suffire. Comme auraient dû suffire celles de Lucie de Fatima, écrivant à son évêque en 1938: "Monseigneur, je crois que ce qu'on a appelé" l'aurore boréale "est le signe que la Sainte Vierge m'a donné que les événements prophétisés sont proches". Or, ces événements firent 26 millions de morts qu'on a déjà oubliés.

13 septembre 1965

Conchita disait à une jeune fille appelée Angelita:

" Si je ne connaissais pas l'autre châtiment qui viendra, je te dirais qu'il n'y a pas de plus grand châtiment que l'Avertissement.
Tout le monde aura peur, mais les catholiques le supporteront avec plus de résignation que les autres. Il durera très peu de temps".

14 septembre 1965

Conchita répondait aux américains. (Il s'agit des deux premières réponses à l'interrogatoire par écrit des Américains, le 14 septembre 1965).

"— L'Avertissement est une chose venant directement de Dieu. Il sera visible par le monde entier, quel que soit l'endroit où l'on se trouvera.
— Il sera comme la révélation (intérieure, à chacun de nous) de nos péchés. Les croyants aussi bien que les incroyants, et les gens de n'importe quelle région le verront et le ressentiront".
(Voir "l'Étoile dans la Montagne".)

22 octobre 1965

Conchita s'explique longuement avec une dame espagnole:

— Conchita, une comète s'approche de la terre. Ne serait-ce pas cela l'Avertissement?

— J'ignore ce qu'est une comète. Si c'est quelque chose de la volonté des hommes je réponds: non. Si c'est quelque chose que Dieu fera, c'est bien possible.

La dame continue:

"Nous sortons vers l'église et Conchita me prend par le bras.

— Conchita, prie pour moi, j'ai très peur.

— Oh! Oui l'Avertissement est très redoutable! Mille fois pire que les tremblements de terre.

Elle pâlit.

— Quelle est la nature de ce phénomène?

— Ce sera comme du feu. Il ne brûlera pas notre chair, mais nous le ressentirons corporellement et intérieurement. Toutes les nations et toutes les personnes le ressentiront de même. Aucun n'y échappera. Et les incroyants eux-mêmes éprouveront la crainte de Dieu.

Même si tu te caches dans ta chambre et fermes les volets, tu n'échapperas pas, tu ressentiras et tu verras quand même. Oui, c'est vrai. La Sainte Vierge m'a dit le nom du phénomène.

Ce nom existe dans le dictionnaire (espagnol). Il commence par un "A". Mais elle ne m'a pas dit de le dire ou de le taire.

— Conchita, j'ai si peur!

Souriante et affectueuse, Conchita presse le bras de son amie.

— Oh, mais après l'Avertissement, tu aimeras beaucoup plus le Bon Dieu.

— Et le Miracle?

— Le Miracle ne tardera pas à venir".

Mars 1966

Conchita me fit écrire la lettre suivante:

"Conchita m'a demandé de vous écrire de continuer plus que jamais, et pour des motifs plus urgents que dans le passé, la diffusion du Message.

Elle m'a demandé aussi de vous écrire d'être tous sûrs de la venue de l'Avertissement et du Miracle qui le suivra.

"L'Avertissement, c'est comme une chose très effroyable qui se passera dans le ciel. La Sainte Vierge m'a annoncé l'événement par un mot qui commence par un "A", en espagnol. N'oubliez pas ce message que Conchita m'a chargé de vous transmettre. Que les amis de Garabandal continuent à propager et à diffuser les Messages.

La Sainte Vierge les en récompensera".

L'AVERTISSEMENT EST UNE PROPHETIE

Elle date du 1er janvier 1965. Sa réalisation doit être un nouveau motif — et quel motif — de crédibilité pour qui que ce soit [Celui-là, du moins, Santander ne pourra essayer de l'étouffer, comme il le fit pour le Miracle de l'Hostie, pour le 18 juin 1965, pour tout le reste....]. De plus et surtout, l'annoncer, reprendre ce que nous affirmons depuis le 18 juin 1965 est, de toute évidence, une des attitudes les plus fraternelles que nous puissions avoir à l'égard du monde entier. L'heure venue, on comprendra la fermeté intellectuelle absolue avec laquelle nous n'avons jamais hésité à nous compromettre totalement au sujet de Garabandal.

COMPLEMENT D'INFORMATION SUR CET AVERTISSEMENT.

Conchita s'adresse à un de ses confidents:

Nous allons avoir à subir un jour un désastre horrible. Dans toutes les parties du monde. Personne n'y échappera. Les bons pour se rapprocher de Dieu, les autres pour qu'ils s'amendent.

Il est préférable de mourir plutôt que de subir pendant cinq minutes seulement ce qui nous attend".

(Rappelons-nous ici les paroles à Angelita sur la durée de l'Avertissement: muy poco, très peu de temps!)

"— Nous pouvons le subir aussi bien de jour que de nuit, que nous soyons au lit ou non.

Si on en meurt, ce sera de peur. Je pense que le mieux serait d'être à ce moment-là dans une église, près du Saint-Sacrement. Jésus nous donnerait des forces pour nous aider à le subir".

Ici l'interlocuteur intervient:

— Lorsque nous verrons cela venir, nous irons tous à l'Église.

— Je pense que ce serait, en effet, le mieux; mais peut-être tout deviendra-t-il ténèbres, et ne pourrons-nous pas nous y rendre.

(Attention, ces paroles n'ont rien de commun, semble-t-il, avec les "journées de ténèbres" dont on entend parfois parler).

— Ce sera horrible au plus haut point. Si je pouvais vous le dire comme la Vierge me l'a dit!

Mais le châtiment, lui, sera bien pire.

ON VERRA QUE L'AVERTISSEMENT NOUS ARRIVE À CAUSE DE NOS PECHES.

Il peut se produire d'un moment à l'autre, je l'attends tous les jours.

Si nous savions ce que c'est, nous serions horrifiés à l'extrême". L'interlocuteur intervient une seconde fois:

— Pourquoi ne le publies-tu pas pour que les gens qui montent au village le sachent?

— Je suis fatiguée de l'annoncer, et le monde n'en fait aucun cas.

Quelques jours plus tard, on revient sur le sujet.

— Conchita, depuis que tu m'as fait ces confidences, à chaque instant, j'ai une pensée pour le Ciel.

— Moi aussi, et spécialement quand je vais au lit. Mais j'ai quand même très peur que cela n'arrive la nuit.

NOUS NE NOUS FIGURONS PAS A QUEL POINT NOUS OFFENSONS LE SEIGNEUR.

La Vierge m'a dit que le monde sait bien qu'il y a un Ciel et un Enfer. Mais ne voyons-nous pas qu'on y pense seulement par crainte et non par amour de Dieu?

A la suite de nos péchés NOUS SERONS NOUS-MEMES CAUSE de la NATURE de l'AVERTISSEMENT. Et nous le subirons pour Jésus, pour les offenses que nous faisons à Dieu".

CONCLUSION

    Je n'ai ni le don, ni les vertus des vrais prophètes. J'ai répété tout simplement, avec la conviction la plus profonde, les paroles de Conchita. Une fois de plus à la lumière du passé de Garabandal, j'affirme avec la plus grande assurance:


NOTRE-DAME DU CARMEL DE GARABANDAL NE MENT JAMAIS, NI SA MESSAGERE NON PLUS. [Ce dernier chapitre XXXIII est la reproduction d'un tract que Conchita a pris la responsabilité de signer en trois exemplaires, le 19 août 1970].

M. Laffineur

http://www.ourlady.ca/translations/French/memoires/memoires33.htm

 

 

elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

commentaires