Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 20:41

Voici des extraits de la conclusion de la brochure   très claire sur « Jean Paul II et la doctrine catholique » du RP Louis Marie de  Blignières-- Prieuré de Cheméré -le- roi 53340 Ballée.

Elle montre de façon très documentée l'astuce de W..... et de ses complices pour introduire des noms nouveaux, imaginaires, ambigus, souterrains, dans la pensée catholique. Saint Vincent Ferrier a très bien défini un antipape comme un « représentant fictif du Christ ». Un antipape est un changeur de mots, comme il y eut des changeurs de monnaie dans le parvis du Temple que Jésus a chassé avec vigueur, car Il est le Verbe de Vérité, dont les paroles ne changent pas. Il chassera de l'Église tous les magiciens du verbe, les escamoteurs sournois de la vraie signification des mots, pratiquant la langue de bois, et la langue de bois, les renards rusés qui creusent des terriers sous les murailles pour les faire tomber. Imposteur vient d'imponere,   en imposer, tromper, duper, utiliser un leurre, un faux à la place du vrai. Ces canonisations à venir sont des canonisations « fictives » voulant imposer une nouvelle église, une nouvelle « sainteté universelle », ouverte à toutes les langues, à toutes les erreurs mensongères ; babel mondialiste des faux prophètes et des faux sauveurs, mais vrai prophète de l'antéchrist, le faux sauveur, l'anti Verbe, le Menteur homicide .

Conclusion: 11 Mai 1981

« Nous avons fidèlement rapporté, en, les ordonnant selon leur enchaînement naturel, les diverses parties de la doctrine professée par Jean-Paul II. Nous avons montré comment cette doctrine, sur des points de grande importance, s'oppose à celle du Magistère. Nous terminerons en notant l'insistance de Jean-Paul II à employer, pour désigner l'Église, des qualifications surprenantes.

Il y avait " l'Église conciliaire" de Mgr Bennelli (lettre à Mgr Lefebvre du 25 juin 1976).

 Il y a maintenant: " L'Église contemporaine (qui) a une sensibilité particulière à ' l'histoire' : (et qui) veut être, dans toute l'extension du terme' l'Église dans le monde contemporain'." (Discours à la Curie romaine du 28 juin 1980, OR 8.07.80, p. 4).

" L'Église de notre temps. " (RH 12,2 ; DM, titre de la 8e partie; et passim ...). (RH = Encyclique Redemptor hominis)

« L'Église du nouvel Avent »qui correspond "au nouvel Avent de l'Humanité » RH22, 6 S'agit-il d'une simple question de terminologie de ? Jean Paul II indique le contraire, lorsqu'il déclare que: "Le Concile le Vatican II a jeté les bases d'un rapport substantiellement nouveau entre l'Église et le monde, entre l'Église et la culture moderne. " (Au Sacré Collège, 22 décembre 1980, OR 6.1.81, p. 7).OR= osservatore romano

A la lecture de ce texte, on doit faire la réflexion suivante : D'après Jean-Paul II, le rapport entre l'Église et le monde a substantiellement changé. Or, d'une part le monde n'a pas substantiellement changé. D'autre part, la nature du rapport entre la vraie Église et le monde ne peut substantiellement changer: l'Église est le Corps Mystique du Christ, elle est dans le monde sans être du monde. Reste que ce soit l'Église qui ait changé? Mais cela est impossible:

" Chacun voit clairement et manifestement que cela est en opposition complète avec l'Église instituée par Notre Seigneur puisque dans cette Église la vérité doit toujours demeurer stable et inaccessible à tout changement, afin de conserver absolument intact le dépôt qui lui a été confié et pour la garde duquel la présence et le secours du Saint-Esprit lui ont été promis à jamais. " (Pie IX, Iam vos omnes du 13 septembre 1868, EPS 316).

Il nous faut donc conclure que " l'Église du Nouvel Avent" est substantiellement différente de la vraie Église catholique, à laquelle elle tente de se substituer frauduleusement. Quelle est donc cette" Église du Nouvel Avent" ?

N'est-ce pas celle que semblait entrevoir Pie XII lorsque, le 20 février 1949, il imaginait: "Une Église qui affaiblisse la loi de Dieu, en l'adaptant au goût des volontés humaines, alors qu'elle devrait hautement la proclamer et la défendre ; une Église qui se détache du fondement inébranlable sur lequel le Christ l'a édifiée, pour s'installer commodément sur le sable mouvant des opinions du jour pour s'abandonner au courant 'qui passe. " (Allocution aux fidèles de Rome, EPS 1251).....

Par la bouche de Jean Paul II (l'Église du Nouvel Avent) ….exalte " l'homme comme une valeur particulière et autonome, comme le sujet porteur de la transcendance de la personne. Il faut affirmer l'homme pour lui-même et non pour quelque autre motif, uniquement pour lui-même.' (Discours à l'UNESCO cité dans les Vœux au Sacré Collège du 22 décembre 1980; OR 6.01.81, p. 7).

"Chers fils et filles ! Héritiers spirituels d'une innombrable légion de confesseurs et de martyrs! Est-ce là l'Église que vous vénérez et aimez ? Reconnaîtriez-vous dans une telle Église les traits du visage de votre Mère? Pouvez-vous imaginer un successeur du premier Pierre qui se plie à de pareilles exigences?" (Pie XII, 20 février 1949, EPS 1) »

 Il est vraiment plus que temps de choisir son camp...          Prions

http://amdg.over-blog.fr/2014/04/j-20-l-imposture-des-changeurs.html

elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens