Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 06:36

En fait le 15 août 2013, pour éviter toute confusion, il faudra se souvenir que Dieu seul connaît vraiment l’avenir, sera comme tous les autres l5 août une journée comme on dit parfois « une journée spéciale»  car ce sera la fête de l’Assomption de la Très Sainte Vierge Marie.

 

Pour ma part, ça fait très longtemps que j’attends cet événement, prédit depuis 1965.  Je n’aurais pas dû intituler ainsi le titre de mon article.  Je me suis trompé et je m’en excuse.

 

L’erreur est humaine et ceux qui n’en font pas, sont ceux qui ne font rien, et de ce fait c’est probablement une erreur encore plus grande, celle de ne rien faire.

 

Voici pour me faire pardonner le beau récit de l'Assomption de la Sainte Vierge, extrait du livre LECTURES MÉDITÉES (1933) 

 

La Sainte Vierge vécut encore quinze années après l'Ascension de Notre Seigneur.

 

Retirée auprès de saint Jean, Marie voyait venir à elle, comme à une Mère bien-aimée, les premiers fidèles gagnés par les apôtres à la foi de Jésus ; sa tendresse les encourageait, ses exemples enflammaient leurs cœurs du divin amour.

 

Enfin au cours de sa soixante-troisiè­me année arriva le terme de son exil. Par une disposition providentielle, les apôtres se trouvèrent presque tous réunis autour de leur Reine, au moment fatal, pour recevoir sa bé­nédiction suprême et recueillir son dernier soupir :

 

 «Bienheu­reuse mort, dit saint Jean Damascène, que j'appellerai plu­tôt un sommeil, et mieux encore, une union intime et par­faite avec Dieu. »

 

Les apôtres déposèrent le corps de Marie près du Jardin des Oliviers à Gethsémani. Le troisième jour, dit une pieuse tradition, les cantiques cessèrent de se faire entendre, et les apôtres allaient se retirer, quand saint Tho­mas, absent au moment de la mort de Marie, vint les sup­plier d'ouvrir le sépulcre pour qu'il pût, une dernière fois, con­templer les traits augustes de la Mère de Dieu.

 

Le tombeau fut ouvert, mais au lieu du corps très pur de Marie, les apôtres ne virent que des fleurs qui s'étaient épanouies au contact de la chair Immaculée de la Vierge bénie. Jésus, réalisant un dé­sir de son Cœur adorable, avait ressuscité sa Mère, et les anges lui avaient fait cortège vers les cieux.

 

elogofioupiou.over-blog.com

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

commentaires