Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 10:56

Le Père Barbara, de 1978 à nos jours...

Liste non exhaustive.

I.- En août 1976 un événement faisait quelque bruit : "la messe de Lille". La prise de position publique de Mgr. Lefebvre face à la nouvelle messe faisait l'effet d'une bombe : la télévision retransmit la dite messe.

Or voici que durant le cours de la cérémonie se lève un énergumène braillard, invectivant Mgr. Lefebvre. Un service défendre ou de fuir. Ceci, hasard, devant les caméras de télévision retransmettant fidèlement à quelques millions de personnes la manière d'agir d'un "prêtre défendant la messe".

II.- En 1978, le "Père" Barbara lançait une publicité pour la réédition d'un bréviaire, dans laquelle on pouvait lire : "... les offices semi-doubles et doubles auront leurs neuf leçons plus la leçon abrégée pour permettre, à ceux qui le désirent, la récitation suivant la réforme de Jean XXIII."

Or en réalité, il ne pouvait pas rééditer de bréviaire sans la leçon abrégée, car celle-ci ne date pas, comme il le laissait entendre, de la réforme de Jean XXIII, mais a toujours été prescrite pour les jours où l'on doit faire simplement la mémoire des fêtes en question. Jean XXIII n'a fait que réduire toutes les fêtes semi-doubles et doubles à la leçon abrégée.

Il est donc clair qu'il essayait de faire croire au plus grand nombre que la réforme de Jean XXIII était valable. Or, dans le même temps, il essayait d'attirer certains séminaristes "durs" d'Écone dans la mouvance sédévacantiste. A quoi croyait-il donc, quand d'un côté il reconnaissait Jean XXIII comme pape, alors que ce dernier admettait la collaboration avec le communisme, et que d'un autre il repoussait Paul VI (était-ce le sosie ?) qui admettait la liberté religieuse ?

"Ils ne croient en la vérité de rien, mais se servent de la force de tout."

III.- En septembre 1978, le BOC dénonçait, sans la nommer, "une organisation secrète, se faisant connaître à ses adeptes graduellement et après serment de garder un secret jamais livré, ayant une structure hiérarchisée et cloisonnée, sans chef apparent et réservé aux jeunes sans formation." Inutile d'avoir lu Weishaupt pour flairer une de ces sectes judeofrancmaques bien de chez nous.

Le directeur du Boc reçoit alors par retour de courrier une lettre du "Père" Barbara dans laquelle il demande ce que le bulletin sait sur un dénommé Bernard Dumont, dont le "père" prétend ne rien savoir, si ce n'est qu'il fréquente sa chapelle de Tours. Le directeur s'exécute; six mois plus tard, toujours pas de réponse.

Ce n'est qu'en mai 1979, que l'Institue Cardinal Pie (l'organisation attaquée l'année d'avant) est dénoncée nommément ainsi que son fondateur Bernard Dumont.

Bien que non nommé le "Père" Barbara réplique par une attaque contre le BOC, le couvrant d'injures (n°58 de Fort dans la foi). "La caravane ayant", dans un premier temps, " laissé aboyer le chien", ce n’est qu’en avril 1980 que le "Père" Barbara est critiqué pour son scepticisme a l’infiltration judéo-maçonnique en milieu Saint Pie V. Le "Père" envoie alors un droit de réponse, que le BOC publie avec un article explicatif démontrant que c'est le dit "Père" Barbara, lui-même, qui a lancé l'I.C.P. avec le juif Bernard Dumont. L'article citait entre autre une lettre du "Père" dans laquelle celui-ci écrivait au directeur du BOC : "Il est notoire que je recommande vivement l'I.C.P. ou groupements de Bernard Dumont; il est donc clair que mettre en garde publiquement contre eux, c'est me désavouer publiquement".

Quand le "Père" Barbara mentait-il ? En 1978 quand il prétendait ne pas connaître plus que comme un paroissien ordinaire Bernard Dumont, ou en 1980 lorsqu'il s'affirmait le cofondateur de l'I.C.P., avec le même Bernard Dumont ?

A suivre Note : BOC = Bulletin de l’Occident Chrétien

Extrait de BOC No 35, Mars-Avril 1997 Directeur Éric Tailhades

Elogofioupiou.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Divers sujets ...
commenter cet article

commentaires