Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 09:33

LA CHARITÉ,  c’est…          

LA CHARITÉ est la définition même de Dieu. Jaillie du Père et du Fils, elle est leur   amour substantiel qui a nom : Saint-Esprit.

Le Verbe s'est fait chair pour l'apporter aux hommes et la répandre dans leur cœur par l'Esprit; elle est celle qui nous fait saluer Dieu : notre Père.

Le Christ l'a révélée, les Apôtres  l'ont  annoncée. Saint Jean, saint Paul, tous les saints l'ont continuel­lement sur les lèvres et dans l'âme.

Elle est le levier divin qui soulève notre cœur jusqu'au cœur de Dieu pour qu'il habite à jamais en Lui.

Elle est l'amour humain purifié, universalisé, divinisé. Elle ne cherche pas son propre avantage, et, sans le chercher,   elle   le   trouve.   Elle   n'interdit nullement d'aimer ses proches et ses amis; au contraire  elle l'ordonne,  mais elle dilate le cœur à la mesure de l'univers.

Toutes les affections humaines, pourvu qu'elles soient légitimes, elle les respecte, elle les élève, elle les bénit, elle les voit et les vit en Dieu.

Elle est la Reine dont la présence exige la présence de toutes les vertus, sinon elle n'est plus qu'une illusion. Elle est le Soleil dont la chaleur doit se communiquer à tous les actes de la vie.

Elle est le signe du chrétien.

Elle a fait l'admiration des païens et les a convertis au christianisme.

Son absence chez beaucoup qui revendiquent le Christ pour Maître, est le grand scandale qui empêche beau­coup d'âmes de voir la vérité.

Plus   que  jamais...

...elle doit refleurir dans les cœurs chrétiens, car nous vivons dans un monde de violence et de haine qui semble s'inspirer du mot de Nietzsche : « Soyons ennemis, mes amis; efforçons-nous divinement les uns contre les autres ».

Écoute cette voix de la haine à son paroxysme chez un chef bolchéviste : « Nous haïssons la chrétienté et les chrétiens; même les meilleurs d'entre eux doivent être considérés comme nos pires ennemis. Ils prêchent l'amour du prochain et la miséricorde, ce qui est con­traire à nos principes. L'amour chrétien est une entrave au développement de la révolution. A bas l'amour du prochain! Ce qu'il nous faut, c'est la haine. Nous devons savoir haïr; c'est à ce prix seulement que nous conquer­rons l'univers » (Lounatscharsky).

Comparons maintenant avec ce que dit le Christ : « Mes petits enfants, voici que je vous donne un commandement nouveau, c'est de vous aimer les uns les autres, comme je vous ai aimés. Le monde connaîtra que vous êtes mes disciples si vous vous aimez ».

Saint Jean :

« Mes petits enfants, aimons-nous les uns les autres, car la charité vient de Dieu; et tout qui aime, c'est qu'il est né de Dieu et qu'il connaît Dieu. Celui qui n'aime pas, ne connaît pas Dieu, car Dieu est charité ».

Concluons, ce qu'il nous faut acquérir c'est la charité. Nous devons savoir aimer. C'est à ce prix seulement que nous conquerrons l'univers.

Extrait de : AU LARGE – Méditations pour Étudiants. (1960)   Jean Le Presbytre

Elogofioupiou.over-blog.com

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens