Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 14:49

La profession d'étudiant est décriée. On rit sous cape quand nous affirmons qu'elle est dure. Et beaucoup d'étudiants rient aussi, croyant que l'on se moque d'eux. Ne serait-ce pas, parce qu'ils n'ont jamais pris leur vie au sérieux?

Est-ce pour rire que S. Augustin a dit qu'il fallait aimer virilement l'intelligence, et Pascal qu'il fallait d'abord travailler à bien penser.

Dis-toi souvent que rien n'est plus beau que l'étude puisque c'est l'exercice de la reine des facultés humai­nes, celle par laquelle tu ressembles le plus à Dieu. Et donc, par respect pour elle et pour Lui, de toutes tes forces cultive-la.

Dis-toi souvent que rien n'est plus utile que l'étude. Cas ce sont les doctrines qui conduisent les hommes. Un cerveau qui pense juste est plus utile au monde que cent bras vigoureux. Ne serait-ce pas un crime que de lui refuser les services du tien?

Il ne faut mépriser personne. Mais le travail de l'esprit exige plus de volonté que celui des mains. Il est plus difficile d'être un bon étudiant qu'un bon maçon. Avant de devenir une joie, l'étude est d'abord un martyre. Intelligence sans vertu... fléau, et sans courage... zéro.

Henry de Montherlant prétend, que les deux tiers des Français atteignent au sommet de leur intelligence vers l'âge de treize ans" mais qu'elle, meurt chez la plupart aux alentours de dix-sept ans". A cause de quoi? Sois-en sûr, cette faillite de l'intel­ligence est due uniquement à un krach de l'énergie.

La profession d'étudiant est certainement la plus sabotée. En agissant ainsi beaucoup s'imaginent ne faire tort à personne. Erreur! C'est gaspiller le temps que Dieu nous prête.

C'est frustrer le monde de l'homme de valeur que nous pourrions devenir. Que dirais-tu d'un apprenti de quinze ans qui ferait sa besogne avec le sans-gêne que tu apportes à la tienne. Tu dirais que c'est un voleur. Et toi?

Bossuet était convaincu des possibilités presqu'infinies qui s'ouvrent à l'intelligence de l'homme: L'esprit de l'homme, disait-il, peut trouver jusqu'à l'infini; sa seule paresse met des bornes à sa sagesse et à ses inventions ".

Il n'est point besoin, écrit le P. Sertillanges, de facultés extraordinaires pour réaliser une œuvre; une moyenne supérieure y suffit; le reste est fourni par l'énergie et par ses sages applications".

Il dit encore : La vie d'étude est austère et impose de lourdes obligations. Elle paye, et largement; mais elle exige une mise dont peu sont capables. Les athlètes de l'intelligence comme ceux du sport, ont à prévoir les privations, les longs entraînements et la ténacité parfois surhumaine. Il faut se donner à plein cœur pour que la vérité se donne. La vérité ne sert que ses esclaves ".

Le monde a besoin de ton intelligence. Dieu a besoin de ton esprit pour porter la vérité aux hommes. Tu es indispensable, irremplaçable. Ce que tu omettras de faire, personne ne le fera. Que te faut-il de plus? Travaille! Travaille!

Extrait de : AU LARGE (Méditations pour Étudiants)  Jean Le Presbytre  (Casterman)

Elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Reflexion
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens