Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 14:22

Hier-aujourde’hui-demain-toujours et jamais

HIER.Hier, c'est le passé, c'est un temps qui n'est plus en notre possession et que le gouffre de l'oubli va ensevelir pour toujours. Avons-nous bien ou mal agi hier ?

Si nous avons bien agi, sachons en rendre grâces à Dieu, l'auteur de tout bien ; puis excitons-nous à faire encore mieux à l'avenir.

Si nous avons des reproches à nous adresser, si nous avons perdu ou mal employé notre temps, il y a encore un remède à cela ; réparons ce mal par une conduite doublement exemplaire, par une infatigable activité.

Puis, ayons, comme David, l'esprit de componction: deman­dons à Dieu pardon de nos fautes. Que ce souvenir du passé nous devienne un aiguillon, un perpétuel avertissement pour l'avenir.

Aujourd'hui. — Si nous savions découvrir tout ce qu'il y a de leçons et de trésors cachés sous ce mot aujourd'hui, il suf­firait seul à nous maintenir dans la sagesse et la vertu.

Aujourd'hui !... c'est une monnaie qui m'est donnée pour acheter le ciel, une clef avec laquelle je puis en ouvrir la porte.

Aujourd'hui !... c'est mon bien, ma possession et ma plus précieuse ressource. Hier n'est plus à moi. Demain est le se­cret de Dieu ; mais il met à ma disposition le jour présent ou du moins l'heure présente.

Quelle ne serait pas l'activité d'un mendiant à qui l'on di­rait : Voilà des monceaux d'or : vous pouvez aujourd'hui en emporter tout ce qu'il vous plaira ? Ce mendiant, c'est moi-même.

Demain.Ce mot demain, qui semble si plein d'espérances, cause trop souvent la perte des âmes lâches ou négligentes.

On s'endort aujourd'hui parce qu'on se promet de faire monts et merveilles demain. On pèche aujourd'hui parce qu'on se croit sûre d'être une sainte demain !

Il est pourtant bien vrai ce proverbe espagnol : Par la rue qui s'appelle demain on arrive à la place jamais.

Et notre vieux dicton français n'est pas moins vrai : Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras.

Ne soyons donc plus la dupe de nous-mêmes ! Non, ce n'est pas demain que je veux être fervente, laborieuse, charitable, etc. : c'est aujourd'hui, c'est tout de suite.

Toujours. — Que nous dit-il, ce mot toujours ?

Toujours le devoir, la fidélité à ce que demandent le bon Dieu et la conscience. En face de chaque action, de chaque situation, ne manquons pas de nous rappeler la devise : Toujours le devoir ! Peu importe le reste.

Toujours pure ! Plutôt mourir que de se souiller. Voilà encore une maxime qu'il ne faut pas cesser de nous rappeler. Quand tout irait mal, si nous restons pures, innocente, imma­culée, tout va bien.

Toujours bon ou bonne ! Oh ! L'excellente règle encore ! Parce que le monde devient mauvais, soyons bon ou bonne ! Parce qu'on se comporte plus méchamment envers nous, soyons bon, tou­jours bon.

Faisons bien tout cela, et nous serons toujours heureux.

Jamais. — Il faut du courage parfois pour prononcer ce not : jamais ! Non, jamais !

Il est si séduisant le plaisir que l'on vient me présenter ! Je me sens si fortement attirée par ses charmes !... Mais ma conscience a grondé... — Jamais ! Non, jamais !

Et ce livre il m'a l'air si intéressant ! Un peu léger peut-être? Si j'en lisais quelques pages ?... — Jamais ! Non, jamais... Voyons, si j'allais à ce spectacle, à cette fête mondaine ? On ne peut pas vivre comme un ermite ? Un tel et une telle y vont bien... Ah ! La conscience gronde encore... — Jamais ! Non, jamais !

Qu'elles seront heureuses à 1'heure de la mort celles qui tou­jours auront vaillamment redit ce mot de victoire : Jamais ! Non, jamais ! (A suivre)

Extrait de Lecture Médités (1933)

Elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Méditations et prières
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens