Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 16:11

LE SIGNE DE LA CROIX, comment il faudrait le faire et les actes qu'il contient ?

Les in­croyants et les païens ne font pas le signe de la croix. Seuls ceux qui croient au Christ Sauveur du monde peuvent faire avec sincérité ce geste auguste qui rap­pelle sa mort rédemptrice. Même les protestants, qui croient pourtant au Christ, ne font pas en général le signe de la croix; nous devons faire exception, cepen­dant, pour un petit groupe de l'Église anglicane qui a repris la liturgie de l'Eglise romaine et qui nous a em­prunté l'usage du signe de la croix.

En pratique, lorsqu'on voit quelqu'un faire ce signe caractéristique, on peut presque à coup sûr dire qu'il est catholique.

Comment faire le signe de la croix

Beaucoup de fidèles font très mal ce geste qu'ils es­quissent sans respect et qui ressemble bien plus à une simagrée qu'à un acte religieux. On peut même affir­mer que la plupart des catholiques font le signe de la croix un peu machinalement et sans penser au sens et à la portée de ce geste.

La raison qui paraît expliquer ce manque de ré­flexion, c'est que le signe de croix est un des premiers actes religieux que nous ayons appris à faire. On nous l'a enseigné à un âge où nous n'étions pas en mesure de saisir le sens des paroles ni la portée du geste et nous avons continué par la suite à faire cet acte d'une façon purement instinctive et sans y prêter aucune at­tention.

Or, le signe de la croix, si on le fait bien, peut être un des actes religieux les plus salutaires que nous puissions faire.

C'est d'abord un acte de foi par lequel nous expri­mons au moins implicitement les trois grands mystères de notre foi : la Sainte Trinité, l'Incarnation et la Ré­demption. Pour la Trinité, la chose est évidente, puisque le signe de la croix se fait en prononçant explicitement le nom des trois personnes divines. Le mystère de la Rédemption est exprimé par le fait que les paroles sont prononcées avec un geste en forme de croix. Enfin le mystère de l'Incarnation est compris dans la profession de foi précédente, car la seconde personne de la Tri­nité, Dieu le Fils, n'aurait pu nous sauver en mourant sur la croix s'il ne s'était incarné en prenant notre na­ture mortelle.

Le signe de la croix peut donc être un acte de vertu théologale de foi. Il peut être aussi un acte d'espérance, car si nous faisons le signe de la croix, c'est que nous avons confiance que Dieu nous appliquera la grâce de salut que Nôtre-Seigneur nous a méritée par sa mort. Il serait enfin facile de passer à l'amour de Dieu le Père qui a bien voulu nous donner son Fils unique qu'il aime d'un amour infini.

Le signe de la croix nous fournit donc l'occasion d'exercer les trois vertus théologales de foi, d'espérance et de charité,

dont les actes sont les plus parfaits et les plus salutaires que nous puissions faire.

Une bonne résolution a retenir.

Il est évidemment impossible de penser à toutes ces considérations chaque lois que nous faisons le signe de la croix. Mais nous devrions prendre la résolution de le faire toujours avec respect, en pensant au mystère de la Sainte Trinité, et nous devrions de temps en temps le faire avec plus de lenteur, en nous efforçant d'y joindre les actes de foi, d’espérance et de charité.

Extrait de : LES PLUS BELLES PRIÈRES. Léon Lebel S. J. (1950)

Elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Vraie doctrine
commenter cet article

commentaires