Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 01:24

Le jeudi après la fête de la très sainte Trinité on célèbre la solennité du Très Saint Sacrement, appelée fête du Corpus Domini ou Fête-Dieu.

Ne célèbre-t-on pas l'institution du Très Saint-Sacrement le jeudi saint ?

L'Eglise célèbre le jeudi saint l'institution du Très Saint-Sacrement ; mais parce qu'alors elle est surtout occupée en des cérémonies de deuil par la Passion de Jésus-Christ, elle a estimé bon d'instituer une autre fête particulière pour honorer ce mystère avec une entière allégresse.

Comment pourrons-nous honorer le mystère qu'on célèbre le jour de la Fête-Dieu ?

Pour honorer le mystère qu'on célèbre le jour de la Fête Dieu nous devons : 1° nous approcher avec une dévotion et une ferveur particulières de la très sainte communion et remercier avec toute l'ardeur de notre cœur Jésus-Christ qui a voulu se donner à chacun de nous dans ce sacrement ; assister en cette solennité et pendant toute l'octave, si on le peut, aux offices et particulièrement au saint sacrifice de, la Messe, et faire de fréquentes visites à Jésus voilé sous les espèces sacramentelles.

Pourquoi le jour de la Fête-Dieu porte-t-on solennelle­ment la très sainte Eucharistie en procession ?

Le jour de la Fête-Dieu on portait solennellement la très sainte Eucharistie en procession : pour honorer la très sainte Humanité de Notre-Seigneur cachée sous les espèces sacramentelles ; pour raviver la foi et accroître la dévo­tion des fidèles envers ce mystère ; pour célébrer la victoire qu'il a donnée à son Eglise sur les ennemis de son Sacrement ; pour réparer en quelque façon les injures qui lui sont faites par les ennemis de notre religion.

Comment faut-il assister à la procession de la Fête-Dieu ?

Il faut assister à la procession de la Fête-Dieu : avec un grand recueillement et une grande modestie, ne regardant ni à droite ni à gauche et ne parlant pas sans nécessite ; 2° avec l'intention d'honorer par ses adorations le triomphe de Jésus-Christ ; en lui demandant humblement pardon des communions indignes et de toutes les profanations qui sont faites de ce divin sacrement ; avec des sentiments de foi, de confiance, d'amour et de reconnaissance envers Jésus-Christ présent dans l'hostie consacrée.

Extrait de : Catéchisme de Saint Pie X, édition Itinéraire. (1967) No 116

elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Vraie doctrine
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens