Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 17:52

« SOUVIENS-TOI, HOMME QUE TU ES...»

La Sainte Église, en marquant de cendres le front de ses enfants, leur adressait ces graves et austères paroles : «Souviens-toi, homme que tu es poussière et que tu retourneras en poussière».

Il y avait de la part de l'Église, dans cette cérémonie symbolique de l'imposition des cendres, une éloquente prédication et une pres­sante invitation. Elle prêchait la certitude de la mort et elle invitait à la pénitence.

Méditation sur la mort

La cendre et la poussière sont des signes de destruction et de mort. Souvenez-vous que vous êtes poussière. En effet, Dieu a formé le premier homme de la poussière, du limon de la terre. N'êtes-vous pas tous ses descendants ? Vous venez donc de la poussière. Vous êtes les enfants de la poussière, ou encore comme dit Tertullien un peu de boue édifiée en homme.

Il n'y a vraiment pas de quoi vous enorgueillir, ni vous enfler de vanité.

D'ailleurs, non seulement vous êtes poussière, mais vous re­tournerez en poussière. Votre corps, tiré de la terre, y retournera pour y être livré à la pourriture. Et lorsque les vers auront rongé votre chair, vos ossements seront brisés, broyés, écrasés, réduits en poussière. Vous mourrez un jour, ne l'oubliez surtout pas. Vous venez de commencer une nouvelle année, peut-être n'en verrez-vous pas la fin. Qui que vous soyez, il vous faudra mourir. La mort n'épargne personne. Nul ne peut lui échapper. C'est Dieu lui-même qui l'a décrété : nous mourrons tous un jour. Personne ne pourra jamais réviser ou casser cet arrêt.

Et cependant, cette mort si certaine, elle vous surprendra. Nô­tre Seigneur lui-même l'a déclaré formellement dans le Saint Évangile : Le Fils de l’homme viendra à l'heure que vous ne pensez pas. Mais, consolez-vous, il nous a aussi appris en deux mots à nous mettre en garde contre les surprises de la mort.

Soyez prêts, a-t-il dit.

L'êtes-vous en ce moment ?

Invitation à la pénitence

La cendre et la poussière ne sont pas seulement le signe de la destruction et de la mort, ils sont encore la marque de la douleur et de la pénitence. Il y en a de nombreux exemples dans l'ancienne loi.

Job disait : Seigneur, je m'accuse de ma faute et je vais faire pénitence en me couvrant la tête de cendres. Judith, Esther, Mardochée, les Ninivites firent également pénitence dans le cilice et la cendre.

L'Église a conservé cet ancien usage. Elle impose de la cendre sur la tête de ses enfants pour leur rappeler l'obligation où ils sont de faire pénitence. Ne l'oubliez pas, votre vie n'ira pas s'étein­dre et finir dans le fond d'un tombeau.

La mort transforme, elle ne détruit pas. Il est vrai, vous serez réduits en poussière. Mais cette poussière n'est pas une poussière comme une autre. C'est, je dirais, une poussière à part, qui a été considérée comme sacrée dans tous les temps et chez tous les peuples. Car un jour, vous vous lèverez de cette poussière pour vous revêtir d'immortalité.

S'il est certain que vous mourrez, il ne l'est pas moins que vous ressusciterez.

Quelle sera votre résurrection ?

Ressusciterez-vous pour être glorieux avec les élus ou pour être éternellement malheureux avec les réprouvés ?

Tout dépendra de votre pénitence.

Car la parole du Maître est là, et elle s'adresse à tous : Si vous ne faites pénitence vous périrez tous. Voilà pourquoi l'Église profite de cette période du carême pour inviter instamment ses enfants à la pénitence.

La cérémonie de l'imposition des cendres doit vous rappeler deux grandes vérités :

Il faut mourir...

Étés-vous prêts à entreprendre le mystérieux passage du temps à l'éternité ?

Sans la pénitence, pas de salut possible... Quelle pénitence avez-vous faite de vos fautes passées ?

Voulez-vous vous préparer à faire une bonne et une sainte mort !

Vivez dans la pénitence à l'exemple des saints.

J.-S. Garant, c.ss.r. (69)

Note de la rédaction du blog : On parle ici de la véritable Église, celle qui a précédé le concile hérétique de Vatican II

Extrait de : NOURRITURES Spirituelles (Tome 1) 1956 Fréchet & Bertrand

elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Vraie doctrine
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens