Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 17:43

A. Généralités

La hiérarchie céleste angélique est formée de neuf Chœurs. A leur tête, se trouvent «les sept Archanges qui sont devant Dieu».

Les Anges des différents Chœurs (et pas seulement ceux du neuvième Chœur, ou Anges gardiens) prennent part, et de façon permanente, comme «causes secondes», comme ministres de la Divine Providence, au gouvernement du cosmos. Et, bien entendu, ils inter­viennent sur la terre.

Après l'énumération de la hiérarchie angélique, nous donnerons quelques détails sur la mission dévolue à chacun des Chœurs angéliques, en nous appuyant sur la Sainte Écriture et sur la Tradition.

On entend par «Hiérarchie céleste des Anges», leur ordre et leur subordination, fondés sur une différence de perfection et de fonctions.

«L'Écriture laisse entendre que les Anges du Ciel se comptent «par milliers et par myriades» (Apoc. 5, 11 et 9, 16).

«Mais une multitude uniforme serait sans utilité pour manifester la fécondité du Pouvoir créateur, si elle n'était, en même temps, la variété. Or, les Anges sont tous différents les uns des autres... Impossible de les distinguer entre eux, de les individualiser, autrement que par une vraie différence spécifique». (RP. Raphaël Sineux, o.p., Initiation à la théologie de Saint Thomas d'Aquin, Desclée, Paris, 1953, p. 61, Les Anges, êtres spirituels, ne constituent pas une espèce, comme par exemple les êtres corporels. Deux Anges différent l'un de l'autre plus qu'entre eux un cheval et un poisson (cf. 5. th. 1, 50,4 in corp.).

Suivant l'enseignement traditionnel de l'Église, fondé sur une doctrine attribuée à un certain Denys, du Vesiècle, et contenue dans son traité : La hiérarchie céleste, il y a trois hiérarchies angéliques, qui différent entre elles selon leurs degrés de gloire et les différentes manières de recevoir les diverses illuminations.

Chaque hiérarchie compte trois ordres ou chœurs d'Anges.

Voici, placés selon leur degré de perfection et de gloire, les neuf chœurs d'Anges:

«En première hiérarchie : les Séraphins, les Chérubins, et les Trônes, qui sont les ministres immédiats du Très-Haut, formant en quelque sorte sa Cour.

«En deuxième : les Dominations, les Principautés, et les Puissances, sont, à divers titres, les délégués de Dieu, les représentants de son Autorité souveraine auprès des créatures, ses lieutenants dans le gouvernement de l'univers ;

«En troisième : les Vertus, les Archanges et les Anges, sont ses messagers, les exécuteurs de ses Volontés, les instruments de ses interventions à travers le monde». (Sineux, ouv. cité, p. 65. Cette hiérarchie angélique est aussi celle adoptée par le Pape Saint Grégoire le Grand (+ 604). Cf. Dictionnaire Vacant, 1.1, col. 1211.)

Ajoutons deux précisions.

: «C'est dans le dernier groupe ou chœur que sont désignés les Anges gardiens, chargés de veiller sur les sociétés «les Anges des peuples» et sur les personnes, en vue spécialement de neutraliser l'influence pernicieuse des Anges mauvais et d'assurer la fidélité des hommes et le triomphe de Dieu. Pour être le plus souvent caché, leur rôle n'en est pas moins réel ; et leur présence... inspire courage et confiance dans les luttes, très âpres parfois, qu'il faut soutenir sur la terre, écho du «grand combat livré dans le Ciel», pour rester soumis à Dieu, mériter sa récompense et éviter son châtiment».

2°: «Les degrés de la hiérarchie angélique consistent en ce que chaque catégorie d'Anges possède une plus grande connaissance de Dieu que celle qui lui est immédiatement inférieure». (Nous nous inspirons ici, dans tout ce 2eparagraphe, de ce qu'Ancilla (Mechtilde Thaller) nous révèle, et que nous citons pour une bonne part (Les Anges, ouv. cité, pp. 21 et suiv).

«Parmi tous les Anges» (des neuf Chœurs), ce sont deux Archanges: «Saint Michel et Saint Gabriel», qui «ont la plus grande connaissance de Dieu».

Ces deux Archanges sont donc au sommet de la hiérarchie angélique. Saint Michel «Qui est comme Dieu ?», Saint Gabriel «La force de Dieu», Saint Raphaël «Médecine de Dieu, Flèche de l’amour de Dieu», Saint Sadiël «Ange de l’Église», Saint Ariel «Ange de la jeunesse», Saint Galathiel «Ange des martyrs de l’abandon à Dieu» et Saint Jophiel «Ange de la profondeur».

Ils ont aussi une plus grande connaissance de Dieu que tous les autres Anges et sont donc bien, eux aussi, au sommet de la hiérarchie, quoique appartenant au huitième Chœur des Anges.

Alors s'explique que l'Église qualifie Saint Michel de «Prince de la Milice céleste» : Parce qu'il commande à TOUS les Esprits angéliques, eux qui mènent le «bon combat» de Dieu.

(«Prière d'Exorcisme de Léon XIII prescrite après la Messe. Et prière d'offertoire de la messe des morts : Michael Signifer - Michel le Porte-Étendard. Milice céleste en action pour la première fois, lors du grand «combat dans le Ciel» (Apoc. I, 7 et suiv), formée des Anges fidèles, à quelque Chœur qu'ils appartinssent, contre les Anges rebelles, à quelque chœur qu'ils appartinssent.)

Extrait de : LES ANGES dans le combat de la Vie. Jean Marty

Elogofioupiou.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by elogofioupiou - dans Vraie doctrine
commenter cet article

commentaires